Photographie

Vogelsang


Photographie » Shooting Days » Endroits » Vogelsang » Général

La guerre froide commence à la fin de la seconde guerre mondiale. Il faut protéger le pays de l'invasion possible des troupes soviétiques.

La Belgique se voit attribuer un couloir de 60km de large et de 250km de long qui relie la Belgique à l'Allemagne de l'Est.

1- Ordensburg Vogelsang

Le camp de Vogelsang était à l'origine un camp de formation pour l'élite nazie. La construction a commencé en 1934 et est pratiquement terminé au début de la seconde guerre mondiale. On ne s'en rend pas bien compte, mais c'est un des rares vestiges de l'architecture nazie.

La construction des batiment le long du flanc de la colline devrait rendre visible l'évolution des étudiants en formation: tout d'abord ils étaient logés dans les batiment en bas de la colline, pour grimper au fur et à mesure de leur promotion. Les batiments en haut de la colline étaient utilisés par les hauts dignitaires (salles de conférence, etc). En bas de la colline il y avait des terrains de sport, une salle de gymnastique (la plus grande du monde à cette époque) et une piscine (ces batiments sont encore en fonction).


A l'époque le terrain n'était pratiquement pas boisé (tout le bois avait été utilisé pour les construction et le chauffage) et on avait une vue imprenable sur les environs. On ne se rend plus très bien compte de cela actuellement. Les différents camps ont été batis à partir de rien. Là où se trouve Vogelsang, il n'y avait rien auparavent. Les nazis veulent construire une nouvelle civilisation, et le meilleur moyen de le montrer c'est de repartir à zéro.

Trois camps similaires ont été construits, le but étant que les recrues allaient d'un camp à l'autre pour perfectionner leur formation. Les autres camps étaient Sonthofen en Bavière et Krössinsee en Pologne (cette partie de la Pologne faisait à l'époque partie de l'Allemagne). Un quatrième camp était prévu, mais il n'a jamais été construit. La formation était peu pratique et les étudiants étaient isolés du monde réel. Personne n'a effectué de cycle complet: la guerre à relégué la formation au second plan.

Il s'agissait de batiments de prestige, qui en fait étaient trop beau pour servir uniquement à la formation. Les camps ont ainsi été utilisés pour des congrès des dignitaires allemands. Pendant la guerre les camps ont été transformés en infirmerie: ils étaient situés loin de tout et n'ont donc pratiquement pas été bombardés pendant la guerre. Ce n'est qu'à la fin de 1944, quand le front s'est rapproché de l'Allemagne que le camp a été bombardé.

Ordensburg Vogelsang était un campement militaire situé loin de tout et il y avait du personnel qui s'occupait des tâches ménagères et de la cuisine. Le personnel non-militaire logeait dans un batiment situé sur le coté du camp (avec à l'époque une très belle vue sur les environs). Du temps des Forces Belges en Allemagne ce batiment était utilisé par les officiers, qui logeaient en dehors de la troupe.

Les étudiants qui étaient passés par tous les camps étaient principalement employés comme administrateurs dans les territoires occupés de Pologne et de l'Ukraine. Ils réquisitionnaient des maisons pour les "nouveaux allemands" qui devaient coloniser le pays, ils établissaient des listes de juifs, etc. Ils étaient mal vus de l'armée régulière car ils pouvaient facilement être corrompus. Ils étaient aussi mal vus que les SS avec qui ils travaillaient régulièrement.


Ihr seid die Fackelträger der Nation.
Ihr tragt das Licht des Geistes voran im Kampfe für Adolf Hitler
Les restes des nazis n'ont jamais été éliminés du camp, et en particulier ce porte-flambeau qu'on retrouve souvent au panthéon nazi. Il est placé en bordure du plateau pour qu'on puisse le voir de loin. La place devant la statue sera utilisée comme parking par les forces militaires belges.

2- Camp de Vogelsang

Le camp de Vogelsang fait partie de la zone d'occupation militaire belge après la seconde guerre mondiale (lire l'article à droite). Les forces militaires belges restaurent le complexe qui n'a pas trop souffert de la guerre.

Les fondations du batiment "Haus des Wissens" (maison des sciences) qui n'a pas été terminé seront utilisées pour la construction de la caserne Van Dooren, qui hébergera 900 militaires. La maison des sciences n'a jamais existé que sous forme de plans et aurait dû s'étendre jusqu'à l'auditorium: c'est pour vous donner une idée de la grandeur du batiment. p> L'auditorium qui n'existait que sous forme de fondaisons deviendra un cinéma pour les militaires. On a utilisé les plans d'origine de Clemens Klotz établis en décembre 1938 et c'est ainsi qu'il y une cour d'honneur intérieure dans la salle de cinéma. La salle de cinéma établie dans les années 1950 n'est plus modifiée par après et est donc un exemple unique des salles de cinéma de l'après guerre. Ce batiment est classé.

On installe au milieu du camp une pompe à essence pour les militaires. La station service reprend les éléments typiques d'une station-service de l'après-guerre et ne sera jamais modifiée. La station service sera également classée monument historique quand les militaires belges quittent le camp.

La caserne et ses dépendances forment une bulle historique où les promoteurs immobiliers n'ont pas eu de prise: les dernières constructions datent des années 1950 et sont toujours dans l'état d'origine.

A partir de 2006, le camp devient accessible au public. Une partie des batiments est transformée en musée et la salle de cinéma est utilisée pour l'administration des réfugiés. Les autres batiments ne sont pas utilisés.

Tous les batiments sont maintenus, et on y retrouve des inscriptions en néerlandais et français: école, infirmerie, etc. La caserne Van Dooren, le seul batiment important construit après l'époque nazie devrait être démolie à terme (mais ce n'est pas encore sûr). On a tenté d'y installer des réfugiés syriens, mais le batiment n'était pas vraiment adapté à cette fonction, on a préféré les placer en dehors du camp même.


Caserne Van Dooren


Vogelsang IP: Parc naturel

Tout le complexe (Vogelsang IP: Internationaler Platz) est actuellement un grand parc naturel avec des pistes cyclables et des chemins pour piétons. Les terrains sont accessibles aux voitures pour le prix de 4€ (3€ en 2016). Il y a un parking gratuit près de la route, mais il est fortement recommandé d'entrer au parc en voiture: il y a en effet plus de 3km de la route aux batiments. Ce n'est que si vous voulez visiter Wollseifen que vous ne devez pas parquer à l'intérieur.

Entre la route principale et Vogelsang, on trouve également un campement militaire; c'est là qu'étaient logés une partie des militaires, le camp de Vogelsang ne pouvant pas les recevoir tous. Les militaires qui étaient envoyés à l'étranger y recevaient une formation pratique avant de partir en mission. Ce campement fait de baraques identiques n'est pas accessible au public, il est maintenant utilisé pour héberger des réfugiés.

Pratiquements tous les batiments de Vogelsang ont été gardés dans leur état d'origine, mais sont totalement vides. On accède directement au camp militaire Vogelsang, mais il faut utiliser un chemin de campagne à partir de la route principale pour arriver au village fantôme de Wollseifen. Le parc fait environ 45ha.

Le musée qui a été établi dans un des batiments est détaillé ici. Il montre le camp Vogelsang du temps de l'Allemagne nazie et une seconde partie est consacrée au massif de l'Eifel.

Plusieurs shootings par Belgium Model Academy ont été organisés sur place dans le cadre des Shooting Days à Aix-la-Chapelle en 2016. Trois shootings ont été organisés jusqu'à présent.


Vue intérieure d'un des batiments transformés en hotel

Un des batiments sur le flanc de la colline est transformé en hotel/restaurant. Il est possible de louer des chambres (chambres assez sommaires avec douches et toilettes communes). Il est possible de demander une pension complète, ce qui est interessant car il n'y a pas de magasins dans le coin. Nous allons louer tout le batiment pour les shooting days vogelsang 2017.

Village de Wollseifen

Le village de Wollseifen est décrit sur une page séparée.

Forces Belges en Allemagne (FBA)

Après la seconde guerre mondiale, Ordensburg Vogelsang sera utilisé d'abord par les anglais et puis par l'armée belge. Le public n'était pas au courant de l'existance de ces camps, car ils étaient situés sur des terrains militaires où les civils ne pouvaient pas pénétrer. Ce n'est qu'après que les camps ont été remis aux autorités civiles, que les historiens, les chercheurs et finalement le public se sont interessés aux camps.

Les forces alliées qui ont envahi l'Allemagne nazie resteront sur place pendant de nombreuses années. L'armée belge est présente dans la zone anglaise, mais reçoit une zone propre en 1946. En 1949, l'OTAN est crée pour former un bouclier contre les armées russes. En 1955 la République Fédérale d'Allemagne (RFA) en devient membre et l'armée d'occupation se transforme en armée de protection. Dans les années 1950, plus de 40.000 soldats belges seront casernés en Allemagne.

C'est la 1e brigade d'infanterie (la célèbre Brigade Piron) qui est casernée en Allemagne. Le blason reprend le texte SCUTUM BELGARUM, le bouclier de la Belgique. La brigade Piron a été formée en Angleterre pendant la seconde guerre mondiale et a participé à la libération de la Belgique en 1944.

Les Forces Belges en Allemagne étaient surnommées “la dixième province” et de nombreuses familles y vivaient continuellement. Il y avait des écoles, des infirmeries, des magasins. Le code postal de la zone était 4090, qui indiquait son rattachement à la province de Liège contiguë.

Le service militaire était obligatoire et de nombreuses personnes mobilisées opteront pour un séjour en Allemagne (plus court que le service militaire en Belgique). Le camp le plus connu était Soest.

A la fin de la guerre froide, le nombre de soldats est réduit et les camps ferment les uns après les autres. De nombreux militaires qui ont entre temps fondé une famille en Allemagne resteront sur place. Les derniers soldats quitteront le territoire allemand en 2005 (camp de Vogelsang).


Blason des Forces Belges en Allemagne sur le batiment principal (Malakoff)

Pages qui selon Google pourraient vous interesser