Photographie » Pratique » Accessoires » Flashes » Une photo plate

Une photo plate est une photo sans relief, obtenue par un éclairage frontal très large.

Une photo est par définition en deux dimensions, donc "plate". Mais il est possible en jouant avec l'ombre et la lumière de faire ressortir le relief, le "modelé" comme on dit en photographie.

Avec flash, ƒ/5.6 ƒ/5.6 1/250 200ISO
Sans flash, ƒ/4 1/125 200ISO
Sans flash, corrigée
A droite un exemple d'une photo "plate" (voir photo avec flash). Le contre-jour est assez prononcé et on a tendance à utiliser le flash pour déboucher les ombres. La photo avec flash est "techniquement" en ordre (l'exposition est correcte), mais tout le relief, le modelé comme on dit en photographie, toute la vie de la photo a disparu. Le visage du modèle a perdu toutes ses caractéristiques. C'est devenu une photo d'identité, Bon nombre de photographes amateurs ne se rendent pas compte que ce n'est pas cela la photographie. De nombreux photographes qui tournent autours des jeunes dans les lieux de sortie ne prennent que ce type de photo.

Quand on utilise un flash, son effet ne doit pas être visible. L'effet doit se limiter à rendre le visage plus attractif, en créant une lumière dans les yeux (catchlight). En plus d'éliminer tout le relief, le flash a ajouté une ombre disgrâcieuse. A l'académie, c'était une faute impardonnable (mais quel photographe a encore apris les bases de la photographie...).

On travaille parfois avec une grande boite à lumière au studio. C'est facile, le photographe peut se limiter à prendre des photos, mais ces photos sont monotones. Au studio il est possible de jouer avec les lumières, d'utiliser un petit réflecteur au lieu d'une grande boite à lumière et de les placer à des distances différentes.

Retournons à notre photo: comment auriez-vous travaillé dans ces circonstances? La photo sans flash a des tons grisatres et tristes, causé par le fait que le modèle est à l'ombre. Cela se remarque à l'histogramme du canal rouge qui est déplacé vers la gauche (coté foncé). Ce problème peut aisément être corrigé en modifiant le niveau des couleurs: plus de rouge et moins de bleu et ce problème est résolu (voir photo corrigée). La photo avec flash, celle-là elle est totalement irrécupérable.

Nous voulons également avoir plus de détails dans la partie extérieure qui sur la photo sans flash est sur-exposée. Ces parties peuvent normalement être récupérées si la photo est enregistrée en RAW, mais c'est souvent égalelent le cas si la photo est enregistrée en JPEG. Un écran ne montre qu'une partie de l'image. Souvent les écrans reproduisent les tons moyens trop clairs (mauvais gamma), ce qui fait que les tons clairs sont alors reproduits comme du blanc. Il suffit souvent de rendre les parties les plus claires un peu plus foncé pour les faire apparaitre.

En ce qui concerne l'exposition générale, elle est correcte avec les deux photos. L'appareil qui travaillait en mode automatique a compensé le plus petite ouverture et le temps de pose plus court avec le flash.

Soit tu travailles sans flash et tu corriges par après, soit tu utilises le flash, mais à puissance moindre. Met l'appareil photo en mode manuel (autrement il ne sait pas quels réglages utiliser) et sous-expose la photo d'un stop. Le flash qui travaille en mode TTL va recevoir l'ordre de l'appareil de compenser cette sous-exposition. La photo avec flash a été exposée à ƒ/5.6 et 1/250, celle sans flash à ƒ/4 et 1/125. Nous choisissons ƒ/5.6 et 1/125.

Le flash produit un éclair de lumière très court, et la modification du temps de pose n'a aucun effet sur la quantité de lumière du flash qui frappe le capteur (du moment que le temps de pose se situe entre 1/60 (pour éviter le bougé) et 1/250 (s'il s'agit d'un reflex)). Pour réduire la proportion de lumière du flash, il faut diminuer l'ouverture. L'ouverture plus petite est compensée par un temps de pose un peu plus long.

L'idéal est de travailler avec un flash déporté (avec télécommande). Le flash est placé en hauteur à gauche à coté du photographe pour ajouter un peu de lumière. Il existe des télécommandes comme le Pocket Wizard qui peuvent transférer toutes les commandes comme si le flash était monté sur l'appareil. Il est également possible de faire travailler le flash manuellement avec une télécommande bon marché. Avec un peu d'expérience tu sais à quelle puissance le flash doit travailler.

S'il n'est pas possible de réduire la puissance du flash (tu utilises par exeple un petit flash bon marché trouvé sur ebay), il est possible de modifier la puissance fictive du flash en le plaçant plus près ou plus loin du sujet, en le dirigeant vers le plafond ou en plaçant un petit softbox devant le flash (softbox à fabriquer soi-même avec du carton et un mouchoir en papier).

Il est également possible de réduire la puissance fictive du flash en utilisant une ouverture plus petite. Quand l'ouverture est réduite (avec temps de pose plus long pour compenser), la part du flash est moins importante.

Une photo plate

Pages qui selon Google pourraient vous interesser