Photographie » Pratique » Flashes » Sortes » TTL

Nous indiquons ici comment utilser un flash en mode TTL. Le flash intégré ou un flash externe de la même marque que l'appareil photo fonctionnent en mode TTL, mais aussi certains flashes génériques compatibles.

La première photo nous montre l'équipement de test: un reflex Canon avec flash déporté Speedlite 580EX, une télécommande Pocket Wizard (il faut une telle télécommande pour permettre la communication TTL entre l'appareil photo et le flash). J'utilise un flash déporté pour rendre l'effet du flash plus visible.

Flash TTL

Actuellement, on utilise surtout les flashes de marque, disposant de la fonction TTL (mais cela n'est absolument pas nécessaire: si vous disposez d'un flash de la période argentique, vous pouvez continuer à l'utiliser!) Nous décrivons ici les réglages en mode TTL.

Quand vous utilisez un flash, utilisez le programme manuel sur l'appareil photo. En mode automatique, l'appareil photo a trop de degrés de liberté (ouverture, temps de pose, intensité du flash et parfois aussi sensibilité ISO) et peut prendre une décision mal adaptée aux circonstances. Dans la plupart des cas, l'appareil fonctionnera en mode "fill in" (slow shutter), c'est à dire que le flash est utilisé à faible puissance. Il est possible que la photo soit floue à cause du bougé.

En mode manuel, tu règles le temps de pose en fonction des circonstances (de manière à éliminer le bougé) et l'ouverture pour qu'il y ait suffisamment de lumière. Le viseur indique la valeur d'exposition (EV ou indice de lumination), par exemple -1EV. -1EV veut dire que l'exposition est de moitié ce qu'elle devrait être (avec un temps de pose deux fois plus long tu aurais eu une exposition correcte). L'appareil photo sait maintenant exactement que le flash doit rattraper ce manque. En général, une sous-exposition de -1EV est une bonne valeur de départ. 50% de la lumière devra être fournie par le flash. Plus l'image est sous-exposée, et plus la part du flash devra être importante.

ISO: 100, ouverture ƒ/4
Temps de pose: 1/60
Temps de pose: 1/30
Temps de pose: 1/15
Temps de pose: 1/8
 
ISO 100, ƒ/4, 1/60
Compensation du flash: +1EV
Compensation du flash: 0EV
Compensation du flash: -1EV
Compensation du flash: -2EV
La première série de photos utilisent toutes les mêmes paramètres: sensibilité 100ISO et ouverture de ƒ/4. Nous ne modifions que le temps de pose pour permettre à plus ou moins de lumière ambiante d'atteindre le capteur. L'impulsion du flash est si courte que le temps de pose ne joue aucun rôle.

Un temps de pose plus long donne évidemment une photo avec un éclairage ambiant plus visible. Mais le sujet est lui-même toujours expoé identiquement. Le flash a en effet fonctionné moins fort pour compenser l'apport de lumière naturelle.

Et si maintenant vous voulez vraiment sous-exposer la photo? Vous voulez que les détails clairs ne soient surtout pas sur-exposés, quitte par après à corriger l'exposition totale avec photoshop. Je pense par exemple à une photo de mariage où la robe de la mariée doit être exposée correctement. Les bons appareils photo disposent d'un réglage de la puissance du flash. J'explique avec un exemple:

Quand vous réglez la puissance du flash sur -1EV cela ne veut pas dire que la photo sera exposée à moitié Cela est uniquement valable en cas de photos prise dans le noir absolu. Il faut tenir compte de la lumière ambiante, qui elle ne change pas. Avec un indice de lumination de -1.6EV et une puissance de -1EV, la photo sera légèrement sous-exposée (environ -0.8EV), mais cela dépend de la réflectance du sujet, qui est fort élevée en cas de robe de mariée.

En photographie on utilise le terme de stop pour indiquer une modification de moitié (-1EV) ou du double (+1EV). Un stop correspond à un "pas" dans la valeur des luminations. Une photo exposée à -1EV est sous-exposée d'un stop.

C'est surtout lors de l'utilisation du flash intégré qu'une réduction de la puissance du flash peut s'avérer nécessaire, pour éviter les effets désastreux de ce dernier (ombres franches, yeux rouges,...)

Le temps de pose est fixé à 1/60 pour la seconde série de photos et nous modifions la puissance du flash.

Tous les paramètres de la photo, le temps de pose, la sensibilité, l'ouverture, mais également la compensation du flash sont repris dans les balises EXIF de la photo. Ces données peuvent être consultées par la plupart des applications graphiques.

Puissance minimum

Dans certains cas particuliers, un défaut inhérent au flash peut apparaitre: si vous faites un portrait avec une optique fort lumineuse dans un endroit relativement sombre, l'apport du flash est trop puissant et la photo sera sur-exposée. Même à la puissance minimale du flash, l'éclair est trop fort. Il existe deux méthodes pour résoudre le problème:

Utilisation d'un flash:
réglages sur l'appareil


Réglage de la puissance relative du flash
Ce réglage important est placé à un endroit stratégique de l'appareil photo.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser