Photographie » Pratique » Accessoires » Nègre

Si l'utilisation d'un nègre en litérature est pratique courante, cela n'est pas le cas en ce qui concerne l'utilisation d'un nègre en photographie. Voyez à quoi vous vous exposez si vous utilisez malenconteusement un nègre.

Le mail se trouve ici.

Subject: [Point de Contact] Contenu attentatoire à la dignité humaine sur votre site

Bonjour,

Nous sommes la hotline française Point de Contact qui a pour vocation de recueillir les signalements du public francophone en matière de contenus attentatoires à la dignité humaine sur Internet.
Un internaute nous signale la phrase suivante à l'URL : http://pics.idemdito.org/fr/accessoire/posemetre.htm

"Si vous photographiez un nègre en costume de ville, le posemètre intégré à l'appareil photo “corrigera” l'exposition et la photo sera trop claire."

L'emploi du mot nègre dans un tel contexte est-il réellement nécessaire?
Nous vous prions d'y remédier au plus vite, faute de quoi nous contacterons des associations anti-racistes belges ainsi que les autorités compétentes.

Très sincèrement,

L'Equipe AFA - Point de Contact
www.afa-france.com - www.pointdecontact.net

J'écris une phrase normale, sans double sens, du genre recette de cuisine “prenez trois tomates bien mûres et deux petits oignons frais,...”, et paf, j'ai les gens de la sexion d'assaut anti-raciste sur mon site.

J'ai pris une minute bien nécessaire pour répondre à ce mail.

OK, le mot nègre a actuellement un sens péjoratif (en France, pas en Belgique où on s'en fout), mais j'ai utilisé ce mot tout simplement, dans un contexte normatif, sans aucune intention de blesser qui que ce soit. A Bruxelles, on dit Bamboela, et là c'est vraiment très péjoratif. On trouve plein de têtes de nègre dans les patisseries chez nous et de “negerkoppen” sur les routes flamandes (pavés en porphyre).

Le terme de “nègre” me fait penser à la loterie coloniale, qui fonctionnait jusque dans les années 1960. Ou au musée de l'art nègre à Tervueren. Paternaliste, peut-être, mais pas raciste. Tandis que le mail que j'ai reçu me fait penser à la Police de la Pensée de George Orwell.

Jamais je n'ai donné l'impression que le nègre ne soit pas digne de porter un costume ou que la fonction "corriger" de l'appareil photo fasse appel à une barre métallique de fort diamètre.

J'aurais volontier remplacé le mot nègre par noir si on me l'avais demandé gentillement. “Contenu attentatoire...”, c'est comme si j'avais fait un attentat à la bombe. Il y en a d'autres mieux placés que moi pour les attentats à la bombe.

S'il y a une chose que moi, le petit visage pâle, aie en horreur, c'est qu'on essaie de me forcer la main ou qu'on me menace. Comme s'il n'y avait pas de problèmes plus importants. Et depuis la fin de l'amitié franco-allemande, il sembrerait que les problèmes s'accumulent aux quatres coins de l'hexagone (sic).

Lors d'un shooting, j'ai demandé aux modèles présents quel mot était le plus raciste: noir ou nègre? Fail! 75% avaient faux. C'est compréhensible: on dit bien un esquimau et un indien d'Amérique sans être traité de raciste, alors pourquoi-pas un nègre?

Il faut croire que la France dispose d'une armée d'employés de bureau (version des 3 ménestrels) auto-proclammés "bien pensants" qui épluchent chaque page internet à la recherche de mots “attentatoires”. Qui recherchent tous les pauvres petits nègres enfermés dans des pages internet diffamatoires, racistes ou pédophiles. Pas étonnant que la France ait un déficit des finances.

Le mail que j'ai reçu me fait penser à la réponse d'un écolo (tendance marxiste): ils ont découvert un problème relativement mineur et utilsent une massue pour venir à bout du problème (le goulag en cas de récidive).

Et n'oublions pas le grand Hergé, relégué aux oubliettes de l'histoire (ou du moins au fond de la bibliothèque publique, où on retrouve “Tintin au Congo” à coté de Mein Kampf et des discours de Bart de Wever) pour contenu très attentatoire!

Chez les Schtroumpf aussi, on a commencé à éliminer tous les mot attentatoires. En fin de compte, il n'est plus resté grand chose...

Toutes ces agences contre le racisme me font pleurer. On ne vient pas à bout du racisme avec une agence. C'est con de jetter de l'huile sur un feu qui ne brûle même pas, en s'attaquant à un petit texte technique anodin concernant l'utilisation d'un posemètre. C'est tout aussi con que de pisser sur ses chaussures.

Evidemment il est plus facile de s'attaquer à un petit poisson qu'à un spammeur international qui envoie des milliers de mails pour du viagra "naturel". Cela me fait penser aux agents de police qui quand on les appelle pour un cambriolage attendent dans la rue avoisinante jusqu'à ce que les cambrioleurs soient partis pour se précipiter toutes sirènes hurlantes pour niquer la veuve et l'orphelin (il y a de tout dans la police) et piquer le fric qui reste.

L'agence belge contre le racisme elle même ne manque pas de s'en prendre aux homos et aux juifs dans ses contacts avec le monde extérieur (article de presse ci-contre, hélas je n'ai que des coupures de presse en flamand, voici la traduction google). On peut s'en prendre aux gays et aux juifs, enfermer les femmes à la maison et les momifier vivantes dans une burqa, mais surtout touche pas à mon nègre! (Notez que je n'ai rien contre les juifs. Etonnant, non?)


Quel rapport a-t-il avec l'emploi du mot “nègre” sur une des pages de mon site? La page en question est http://pics.idemdito.org/fr/accessoire/posemetre.htm

Nous nous basons sur les éléments donnés par le site http://www.pointdecontact.net/contact.aspx.

Après lecture et relecture, la seule possibilité reste la Provocation à la discrimination ou à la haine raciale. Utiliser le mot de nègre conduit à des émeutes raciales, des grèves sauvages, des banlieues en feu... Ah, je savais pas que mon site sur les aspects techniques de la photographie avait une telle influence...

Ils sont en retard d'une guerre, les gens du 'point de contact': “De ce fait, le sens et les connotations de ce mot changent du tout au tout, probablement en raison de la valorisation des cultures du monde noir (v. négritude)”, citation http://nouvellelanguefrancaise.hautetfort.com/archive/2010/10/29/negre-negresse.html

Petite note: trois ans plus tard, j'attend toujours ma condamnation pour génocide...

Dernière reproduction: après guerre on ne se genait pas pour réaliser des publicités plus ou moins racistes, mais maintenant nous avons le retour de manivelle où tout soupçon de racisme (et même d'"islamophobie" mène directement à la guillotine.

L'utilisation d'un nègre en photographie


Ah! Le temps béni de la loterie coloniale!
Où on pouvait appeller un noir un “nègre”
sans risquer la peine de mort pour
“Contenu attentatoire à la dignité humaine”


Marc Doigny (1961-2011)
Condamné à la pendaison
pour “délit d'attentation”


Mais qu'est ce qu'un contenu attentatoire?
Vu par le petit bout de la lorgnette,
De Funès aussi était raciste...

Et c'est reparti en 2013. C'est maintenant le Père Fouettard lui-même qui est visé. Il est notamment taxé de “relent de colonialisme” par les antillais et les surinamiens vivant aux Pays Bas. Qu'ils retournent chez eux, s'il ne veulent pas de "Zwarte Piet", c'est une tradition bien établie dans nos régions!


Ya bon Banania

Pages qui selon Google pourraient vous interesser