Photographie » Pratique | Accessoires » Papier photo

Il s'agit d'une page index qui résume toutes les informations consacrées au papier photo et aux imprimantes.

Imprimerie numérique

Si vous voulez imprimer de grandes quantités de photos (dépliants ou même un book), il est plus interessant de faire appel à un imprimeur. Il y a de nombreux sites en ligne qui réalisent un book sous forme de livre au format A4 pour un prix très interessant. La qualité est un peu moindre qu'avec une bonne imprimante et du papier photo, mais c'est nettement moins cher. C'est la seule solution si vous n'avez pas d'imprimante.

Les différents procédés d'imprimerie sont décrits ici.

Imprimantes domestiques

Pour l'impression domestique, le seul type d'imprimante qui permet à la fois un grand volume d'impression et une très bonne qualité est l'imprimante à jet d'encre. Il existe plusieurs technologies légèrement différentes (piezo ou bubble jet) mais le résultat est le même: de l'encre est projetée sur le papier sous forme de gouttelettes microscopiques.

Il existe deux groupes d'imprimantes:

La page d'information sur les ⇗ différentes sortes d'imprimantes (⇗ site séparé)
Description de l'imprimante Canon TS8050 (partie imprimante)

Encres pour jet d'encre

Il y a deux classes d'encre pour imprimantes à jet d'encre: l'encre basée sur des colorants (solubles) et l'encre basée sur des pigments (sous forme de suspension). Les colorants ne se dissocient pas du solvant mais forment un tout et suivent le solvant quand il est absorbé par le papier. Les pigments ne suivent pas nécessairement le solvant: les pigments ne pénètrent pas dans les fibres du papier mais restent en surface.

Les pigments sont généralement utilisés pour l'impression de textes sur papier ordinaire.

La ⇗ différence pigment-colorant est détaillée ici. Nous reprenons également la composition moyenne d'une encre pour imprimante à jet d'encre.

Papier pour imprimantes

Papier bouffant
Le papier bouffant est un papier ordinaire qui n'a pas reçu de traitement de surface (calandrage) et qui a une surface rugeuse. Il est utilisé pour des grands tirages (romans). Avec le papier journal, c'est la qualité la plus basse de papier.

Papier normal
Nous avons le papier normal qui est principalement utilisé pour l'impression de tous les jours (au bureau). L'encre à colorant pénètre dans le papier, entrainant les colorants: l'impression est assez terne. Par contre les pigments restent à la surface du papier: les textes en noir (encre pigmentaire) sont bien reproduits.

Papier couché
Le papier couché est du papier normal qui a reçu une couche supplémentaire qui permet un meilleur controle de l'encre: l'encre pénètre de façon plus limitée dans la papier. Il s'agit de kaolins, des substances qui ressemblent à de la craie. Il y a moins d'effet buvard et les textes aussi bien que les images sont plus nettes. Le papier couché a également une meilleure finition, souvent obtenue par un calandrage plus poussé (le papier passe dans des presses qui vont comprimer les fibres de surface).

Dans certains cas, les substances comme le kaolin sont mélangées à la pâte à papier même (papier monochouche moins cher).

Papier offset
Le papier offset est du papier couché (fine couche d'amidon) qui est utilisé en imprimerie. Cette couche permet de mieux accepter l'encre offset spécifique qui est assez visqueuse. Ce papier peut être utilisé à la place du papier ordinaire en bureautique (laser et jet d'encre).

Papier photo
Le papier de type "photo" a une fine couche transparente qui va absorber l'encre de façon controlée. L'encre reste dans la partie transparente et donne des images très nettes aux couleurs bien définies, c'est la caractéristique du vrai papier de type photographique. Il existe en principe deux types de couchage:
  • le couchage de type polymère (une sorte de gélatine, le papier est un peu collant au toucher) et
  • le papier de type silica (il fait un bruit caractéristique quand on frotte deux feuilles l'une sur l'autre).
Il ne faut pas confondre le papier de type photo au vrai papier photographique qui subit des opérations chimiques (exposition - développement - fixage).

Le papier est généralement disponible en trois finitions: mat, lustré ou brillant. La papier normal et le papier couché sont mat à l'origine. Le papier silica est normalement lustré (entre mat et brillant) et le papier polymère est normalement assez brillant. Il peut recevoir un traitement de surface pour le rendre moins brillant: il est alors lustré.

Une des caractéristiques du papier photo à couchage transparant par rapport au papier photo mat, c'est que les colorants sont mieux protégés une fois qu'ils sont absorbés par la couche. Une impression sur du papier photo mat (couchage composé principalement de kaolin) est devenue terne au bout d'un an, tandis que la même impression sur papier brillant n'a pas pâli au bout de deux ans. Le coating à base de gélatine (polymères) protège mieux que le coating silica.

Images à droite: il faut sélectionner le bon type de papier dans le pilote de l'imprimante, autrement il peut y avoir des effets de buvard. L'impression est effectuée avec une Canon TS8050 qui ne fournit pas de trop bons résultats (trop d'encre, ce qui provoque un effet de buvard, même avec les paramètres corrects, voyez le fichier d'origine pour comparer).

Papier monochouche
Papier couché mat
Deux impressions sur papier de grammage plus important (250g), un papier normal monochouche et un papier couché (mat). Même paramétrage de l'imprimante (impression de type "photo" monochrome).

Le papier normal absorbe l'encre de façon incontrolée, les colorants pénètrent dans le papier, ce qui réduit le contraste possible. Il n'y a plus de tons noirs bien définis, plus que du gris foncé, l'encre ayant disparu dans le papier. Il y a également une diffusion à la surface du papier, ce qui fait que les fins détails sont gommés (sourcils,...)

Le papier couché maintient l'encre en place. Le dissolvant s'évapore et les colorants ne migrent pas.

Procédés alternatifs

Il existe quelques procédés d'impression directe qui n'utilisent pas d'encre. Il s'agit de procédés très chers qui ne sont interessant que pour imprimer rapidement une photo au petit format.

Le procédé Zink (Zero ink) est le plus connu. L'encre est présente dans le papier et est activée par la chaleur. Les photos ne sont pas très stables.

Dans certaines centrales de développement, on utilise des imprimantes à sublimation (avec film de couleur). L'encre du film est projetée sur le papier. On retrouve ce type d'imprimantes dans certains magasins (kiosques pour imprimer directement des photos à partir de cartes de mmoire). Les imprimantes et le papier sont chers à cause du faible nombre d'appareils en vente.

Fuji propose également des appareils photo à développement instantané, mais il s'agit ici d'un développement photographique chimique et pas d'une impression.

Papier photo
& imprimantes


Certains papiers dit photographiques sont en fait du papier couché de bonne qualité. Il s'agit principalement de papier dual side mat. Ces papiers n'ont pas de couche transparente qui va absorber les colorants. Le résultat avec une impression photo se situe entre le papier normal et le papier photo.


Fichier d'origine monochrome avec trait coloré
Impression en mode photo sur papier photo
Impression en mode photo sur papier ordinaire

Pages qui selon Google pourraient vous interesser

-