Photographie


Photographie » Pratique » Accessoires » Posemètre

Si le posemètre était un accessoire important lors de la photograhie argentique, son importance a diminué avec la photographie numérique et la possibilité de voir directement le résultat. Quelle est l'importance actuelle du posemètre? Un posemètre est en fait une cellule photovoltaïque qui mesure la lumière ambiante. La lumière ambiante est généralement exprimée en lux (mesure technique), mais les photographes utilisent le EV (Exposure Value), en français on retrouve souvent les initiales IL (indice de lumination). L'échelle EV/IL n'est pas linéaire (comme toute mesure physiologique comme le décibel) et est adaptée aux photographes. La valeur zéro (0EV) correspond à un temps d'exposition d'une seconde avec un diaphragme de ƒ/1 avec une sensibilité de 100 ISO (ou de 4 secondes avec un diafragme de ƒ/2). Chaque augmentation d'une unité correspond à un doublement de l'intensité lumineuse.

Certains posemètres peuvent effectuer des mesures en lux.

EVLuxEVLuxEVLuxEVLux
0.02.55.08010.0260015.082k
0.53.55.511010.5360015.5120k
1.056.016011.0510016.0160k
1.57.16.523011.5720016.5230k
2.0107.032012.010k17.0330k
2.5147.545012.514k17.5460k
3.0208.064013.020k18.0660k
3.5288.591013.529k18.5930k
4.0409.0130014.041k19.01.3M
4.5579.5180014.558k19.51.9M
Ce tableau est valable si le posemètre est réglé sur ISO=100!

Lumière ambiante dans une maison: 50 lux, dans un bureau: 500 lux (normes européennes), à l'extérieur: 5000 à 100000 lux.

Utilisation

Les anciens posemètres (voir à droite) ne fournissent qu'une valeur EV. Tu règles la sensibilité sur l'appareil photo et le posemètre, tu places le posemètre juste devans l'objet à photographier (de manière qu'il reçoit la lumière qui atteint l'objet et tu effectues une mesure. Puis tu tournes une molette pour que la valeur EV mesurée soit sélectionnée et tu obtiens une série de temps d'exposition et de diaphragmes correspondants, par exemple un temps d'obturation de 1/500 et un diaphragme de ƒ/3.5 ou un temps d'obturation de 1/50 et un diaphragme de ƒ/11.

Un exemple pratique de l'utilisation d'un posemètre est donné sur la page du Sekonic L-308.

Flashmètre

La plupart des posemètres peuvent aussi servir comme flashmètre. Il réagit à la lumière du flash et indique le diaphragme à utiliser. La plupart des flashmètres peuvent déclencher automatiquement les flashes via une connection PC, cette fonction étant très utile en cas de photographie en studio. Un émetteur (infra-rouge ou radio) est connecté au flashmètre et fait fonctionner les flashes.

L'exposition dépend uniquement de l'ouverture (diaphragme); le flash est si court qu'il n'est pas possible de limiter l'exposition en réduisant le temps d'exposition. Les appareils reflex qui utilisent un obturateur à rideaux ne peuvent pas utiliser un temps d'exposition trop court.

Avantages

Pourquoi utiliser un posemètre alors que la plupart des appareils photo ont un posemètre intégré? Un posemètre automatique coûte plus qu'un appareil photo compact!

Lors de travaux en studio, l'usage d'un posemètre facilite le choix d'une exposition correcte. Il n'est pas possible de régler automatiquement la puissance des flashes à partir de l'appareil photo (les flashes reçoivent uniquement un signal de déclenchement) et l'appareil photo n'est pas en mesure de réagir à la présence de flashes.

Un posemètre sert aussi lors de travaux sous éclairage continu Un appareil photo emploie la mesure de la lumière réflétée, tandis qu'un posemètre mesure la lumière incidente. Si le posemètre intégré permet une mesure équilibrée (pas de sous- ou sur-exposition), le photographe n'a aucune garantie que la mesure est correcte. Si vous photographiez un noir (*) en costume de ville, le posemètre intégré à l'appareil photo "corrigera" l'exposition et la photo sera trop claire. Une exposition correcte n'est possible que si la mesure est effectuée indépendamment de l'objet photographié (mesure de lumière incidente).

Un posemètre permet une mesure rapide de l'exposition. J'ai une optique de ƒ/2.8 et je veux travailler avec un temps d'exposition de 1/125. Quel sensibilité dois-je utiliser? Un posemètre te donne la réponse en quelques secondes.

*: ou une personne de couleur, un black ou même renoi, mais surtout pas un nègre

Désavantages

Un appareil photo digital a une latitude de pose très limitée. La plus petite sur-exposition est visible sur la photo (et ne peut être corrigée) et une sous-exposition produit un bruit de fond important.

  • Si tu utilises le posemètre intégré, tu seras sûr que la photo sera exposée de manière équilibrée sans sur- ou sous-exposition: l'appareil photo s'arrange pour l'exposition la plus correcte possible.
  • Si tu utilises un posemètre (mesure de la lumière incidente) il est possible que des parties de la photo soient mal exposées car le posemètre ne tient pas compte des caractéristiques de l'objet.
L'indication de diaphragme sur l'optique est le diaphragme géométrique ƒ qui ne correspond pas nécessairement au diaphragme photométrique τ (rendement lumineux effectif) qui est plus faible. Quand on travaille en mode automatique, l'appareil photo compensera automatiquement ce manque de lumière, par exemple en augmentant le temps de pose. Quand on reprend les indications du posemètre, il se peut que les photos soient sous-exposées. Un exemple est donné sur la page de comparaison Sigma - Canon

Travail en studio

Sur un plateau, il est fait usage de flashes professionels. Ces appareils ont un réglage de l'intensité lumineuse continue (modelling light) et de l'intensité du flash. Les flashs sont réglés manuellement pour obtenir l'effet désiré en se basant sur l'illumination de la lampe pilote (puissance, positionnement et accessoires). Après cela, une mesure de l'illumination est effectuée avec un flashmètre.

L'appareil photo ne peut fonctionner qu'en mode manuel, car les flashes de studio ne communiquent pas avec l'appareil photo (pas de mesure TTL). L'éclair est si court, que l'appareil photo ne peut pas réagir à l'apport brusque de lumière (un fonctionnement automatique est donc absolument proscrit). Comment régler l'exposition correcte? Voici 3 pistes:

  1. Réglage de la sensibilité (ISO)
  2. Réglage du temps d'obturation
  3. Réglage du diaphragme
Jouer avec tous les paramètres (comme lors d'une photographie en lumière continue) n'est pas possible:
  1. Les flashes de studio sont si puissants qu'une sensibilité minimale est suffisante. Les appareils photo sont généralement réglés sur 100 ISO.
  2. Les flashes donnent un éclair si court qu'un réglage du temps de pose est inutile. Il est fait usage d'un temps d'obturation d'1/125.
  3. Il ne reste plus que le réglage du diaphragme. En pratique, les flashes somt placés et réglés de telle façon qu'il est possible de travailler avec un diaphragme de ƒ/4 à ƒ/8.
Une fois la mesure de l'illumination effectuée (et le réglage du diaphragme sur l'appareil photo), tu es libre de te déplacer dans le studio (même de faire des contre-jours) et de changer d'optique car la lumière incidente ne change pas. Ce n'est que si tu déplace l'objet photographié ou un flash qu'il faut effectuer une nouvelle mesure. L'expérience venant, tu sais qu'un tel positionnement et réglage des flashes correspond à une ouverture de ƒ/5.6 (ouverture recommandée en studio, car les bonnes optiques donnent le meilleur piqué à cette valeur).

Utilisation d'un posemètre

EV - Exposure value

IL - Indice de Lumination

Parfois tu vois dans des films ou des reportages un photographe qui utilise un posemètre. Pourquoi l'utiliser? Quels sont ses avantages?

Le posemètre est souvent utilisé en studio. L'éclair du flash du studio est si court que seul un posemètre est capable de le mesurer.


Ancien posemètre manuel


Utilisation d'un posemètre en studio


Un des posemètres les plus connus
le Sekonic L-308 (avec flashmètre)


Les bons appareils photo disposent d'un mode manuel
C'est le moment de l'utiliser!