Photographie » Pratique » Comparaisons et tests » Evolution du marché

Le marché des appareils photographiques est en chute libre depuis 2010. Si le marché des appareils à optiques interchangeables se maintient, ce n'est pas le cas des appareils compacts et bridges: un smartphone fait actuellement aussi bien qu'un appareil photo de milieu de gamme.

Le marché de la photographie est déjà un marché très limité, mais avoir une niche dans ce marché n'est pas idéal. En 2020, Olympus, une des "grandes" marques restantes a déclaré se retirer du marché de la photographie: la marque n'était pas assez novatrice pour faire concurrence aux autres marques. C'est une marque qui a par exemple hésité trop lontemps à lancer des appareils qui ont des possibilités vidéo. Olympus va se replier sur son marché d'origine, les appareils médicaux.

Olympus avait toute la gamme des appareils argentiques, du petit compact au reflex. Lors du passage au numérique, Olympus a lancé un nouveau format totalement incompatible, le format Four Thirds (appareils reflex à miroir) suivi du Micro Four Thirds (appareils a optiques interchangeables sans miroir), également utilisé par d'autres marques comme Panasonic. Cela a réduit la popularité de la marque, les optiques argentiques devenant d'un coup obsolètes (une erreur que n'ont pas fait Nikon et Canon). Panasonic a bien profité du format (plus que Olympus), car n'ayant pas de retombées négatives: Panasonic ne fabriquait que des camescopes à l'époque.

Actuellement la plupart des marques se dirigent vers le haut de gamme, le seul créneau à l'abri de l'avancée des smartphones. Et le haut de gamme, se sont généralement les appareils plein cadre (full frame). Que va-t-il se passer avec le (micro) Four Thirds, qui utilise un format de capteur demi-taille? Ce format sera probablement utilisé comme format vidéo semi-professionnel (un format plus petit que le plein cadre est avantageux dans de nombreuses situations en vidéo): Panasonic et Sharp ne semblent pas abandonner ce format, mais l'utiliseront uniquement pour la vidéo.

Quelles sont les marques qui ont survécu?

Il y a tout d'abord quelques marques qui se sont lancées dans la photographie numérique, mais n'ont pas survécu:
Casio
Une des marques, connues pour ses montres et ses accessoires électroniques a fortement investi dans la photographie numérique. Hélas, son créneau était surtout les produits bon marché, et ce sont ceux qui n'ont pas résisté à la vague des smartphones avec de plus en plus de possibilités.

Samsung
Malgré des produits assez performants, la marque n'a pas su se démarquer du reste et la division "photographie" n'est jamais devenue rentable. Samsung a préféré se concentrer sur ses produits-phares: les téléviseurs, les smartphones et les tablettes.

Lytro
Il s'agissait à l'origine d'une marque destinée à lancer des appareils photos plénoptiques permettant de capter l'information de profondeur du champ lumineux. Les images brutes permettent de faire la mise au point par après. Malheureusement la résolution est limitée et la marque n'a jamais percé.

Olympus
Une des grandes marques, la firme s'est débarassée de sa division photographique.

Les marques qui ne marchent plus très bien:

Hasselblad
Hasselblad produit des appareils moyen format, aussi bien avec miroir de visée que hybride, le X1D (50 megapixel). Les derniers produits ont été lancés en 2016 et la marque a été reprise en 2017 par un fabricant de drones qui utilise maintenant le nom Haselblad pour l'appareil photo du drone. Hasselblad est la marque de référence pour ses appareils moyen format, mais est surtout devenu un produit historique et n'a plus développé de nouveaux boitiers depuis 2016.

Nikon
Nikon, un des grands de la photographie, n'est plus rentable, et la crise du coronavirus n'a pas amélioré les choses. Nikon se concentre sur sa gamme hybride (non reflex) à capteur plein champ avec la gamme "Z", dont le modèle Z5 est le dernier lancé sur le marché. Il s'agit d'une version meilleur marché que le Z6 qui était déjà une version meilleure marché que le Z7. Le Nikon D850 lancé en 2017 reste ce qui se fait de mieux en ce qui concerne le capteur, mais reste fort cher.

Les marques qui se maintiennent:

Sony
Sony a lancé des produits innovants qui ont rapidement été repris par le public. Sony n'était pas une marque photographique à l'origine et a pu lancer des produits sans devoir tenir compte des produits déjà existant (format d'optique,...). Sony a repris Minolta pour pouvoir se lancer dans les appareils reflex, mais a rapidement délaissé ce format au profit d'appareils sans miroir. Sony a en fait forcé les autres fabricants à produire également des appareils hybrides.

Canon
De toutes les marques de photographie "classique", c'est Canon qui se maintient le mieux, et lance différents produits comme le Canon R5 lancé en 2020 (full frame, mirrorless). Cet appareil qui permet d'enregistrer des vidéos en résolution 8K a tendance à surchauffer au bout de 20 minutes d'enregistrement. Les appareils plus basiques reçoivent des remarques négatives comme étant des appareils dont on a artificiellement réduit les possibilités (en effet, la gamme R utilise pratiquement les mêmes composants pour toute la gamme).

Fujifilm
Une marque qui se maintient grâce à des produits qui ne ressemblent pas à ce que fait la concurrence.

Panasonic
La marque qui était à l'origine surtout connue pour ses camescopes se maintient principalement par ses produits vidéo.

Evolution du marché

Les grandes marques

Pages qui selon Google pourraient vous interesser

-