Photographie » Pratique » Comparaisons et tests » Galaxy Tab S2

J'ai testé une tablette de Samsung quand elles sont apparues sur le marché. A l'époque, je n'en avait pas vraiment l'usage, mais maintenant il faut constamment être en ligne pour pouvoir contacter les modèles et les entreprises. Si t'es pas en ligne, tu n'existes pas.

Il y a quelques années, le moyen le plus normal de contacter des personnes était le téléphone. Maintenant tout se fait par facebook: un moyen d'être constamment en ligne est donc de plus en plus nécessaire.

Je suis allé au magasin, j'ai dit ce que j'avais besoin et le vendeur m'a refilé une tablette Samsung Galaxy Tab S2. Puis seulement par après, j'ai recherché les spécifications de l'appareil en ligne. C'est la meilleure façon de se faire refiler des invendus, mais heureusement je connais le vendeur. Ce que je demande n'est pas très compliqué: un moyen d'être en ligne à tout moment, un système pour lire et envoyer des mails (IMAP nécessaire pour avoir accès aux anciens mails et aux messages expédiés). Et beaucoup de mémoire pour vérifier et stocker temporairement mes photos. Le wifi suffit, puisque j'ai déjà un module 4G/wifi qui produit un réseau local classique à partir du réseau 4G.

Je suis plus habitué à travailler avec un ordinateur classique: je lis mes mails, je retouche mes photos, je commande mes serveurs,... J'ai aussi bien des ordinateurs travaillant sous Linux que Windows. Au début, travailler avec une tablette semblait peu pratique, mais au bout d'une semaine, j'utilise souvent la tablette pour controler rapidement mes mails, je n'ai ainsi plus besoin de démarrer mon ordinateur.

Le correcteur automatique est une nuisance, surtout que j'utilise plusieurs langues. Il est souvent impossible de forçer la tablette à utiliser un certain nom, la tablette remplace toujours le mot correct par autre chose.

Test Samsung Galaxy Tab S2

La première chose que je remarque, c'est l'écran, qui est tout simplement surprenant, grâce à la technologie Amoled ou chaque pixel est un point lumineux miniature. Un premier avantage est la consommation moindre: un écran LCD est en fait un filtre qui bloque plus de la moitié de la lumière. Las panneaux LCD utilisent actuellement des ampoules DEL, mais il s'agit encore de la technologie LCD qui maintenant est totalement dépassée.

Un écran Amoled permet un rendu extraordinaire, avec des blancs vraiment blanc et des noirs qui sont totalement noirs (ce qui est toujours un problème avec les écrans LCD). Un écran Amoled a un angle de vision très large. Amoled est une évolution de la technologie oled.

La résolution est de 2048×1536 pixels (avec une densité de 264ppi). Les images sont extrèmement nettes et une densité plus élevée n'est pas nécessaire, puisque notre accuité visuelle n'est pas suffisante pour discerner tous ces points (10 points par milimètre). La haute densité est par contre idéale pour éliminer les effets de moiré.

Quand j'ai testé ma première tablette (que je n'ai pas gardée), la capacité de la mémoire était de 16GB. A cette époque cela me semblait assez, car les photos étaient plus petites. De plus, il n'y avait pas tellement d'applications bouffeuses de mémoire.

En pratique la capacité de 32GB de la tablette actuelle est un peu faible: elle correspond à la capacité d'une seule de mes cartes de mémoire SD, et cette carte est remplie au bout d'un seul jour de shooting. Etrange que la capacité de la mémoire n'a pas augmenté, alors qu'on voit de plus en plus de disques solid state dont la capacité avoisine celle de disques durs classiques.

Sans avoir installé une seule application, je perds déjà 7GB. Dans le meilleur des cas, je dispose de 25GB pour stocker des images, des cookies, des pages temporaires, des copies des messages mail, etc. La tablette Galaxy tab n'a pas de port SD, ce qui me force à utiliser une station d'accueil pour pouvoir accéder aux photos que je viens d'avoir prises.

Le temps d'utilisation est suffisant. Quand je n'ai pas besoin de la tablette, je la met en veille et elle est directement disponible dès la remise en route (pas nécessaire de faire redémarrer Android). La consommation est vraiment minimale en mode veille.

La reconnaissance de l'empreinte digitale a fonctionné pendant une semaine, et puis plus, malgré que j'ai à nouveau enregistré mon empreinte (d'abord le même doigt, puis un autre).


Echange de données avc un ordinateur classique

Connectée à un ordinateur via le cable USB, il est possible de lire les fichiers de la tablette. En pratique cela va même mieux à partir d'un ordinateur Windows que Linux. La tablette peut fonctionner en mode PTP (Picture Transfer Protocol) ou MTP (Media Transfer Protocol). L'échange de données se fait sur base de fichiers, sans que le système d'exploitation ne doive être au courant de l'organisation locale des données sur la tablette.

La batterie est également chargée via la connection USB, mais comme le courant est limité à 500mA via un port USB classiuqe, la charge est extrèmement lente. En fait, quand la tablette fonctionne, le courant disponible est à peine suffisant pour éviter la décharge. Une charge complète dure plus de 10 heures.

GPS

La tablette a un récepteur GPS incorporé, ce qui permet de nombreuses applications. Les cartes de Google Maps sont plus belles que celles de du navigateur Garmin le plus cher du marché.

Appareil photo incorporé

La plus grande différence d'avec la tablette précédente est la présence d'un appareil photo (même deux appareils). Un appareil pour des photos normales et un pour des selfies (qui peut également être utilisé pour le video-conferencing).

Une tablette qui dispose d'un processeur puissant permet de nombreuses fonctions: mise au point sur une partie de l'image et réglage de l'exposition en touchant une partie de l'image, fonction panorama et fonction contour pour capter une image en 3D d'un objet.

La qualité de l'appareil photo est moyenne et le zoom est numérique. C'est la facitité d'utilisation qui prime. Mais un smartphone est quand même plus facile pour prendre des photos qu'une tablette. La description des fonctions photographiques de la tablette se trouve sur une page suivante.

Android

Tandis que les systèmes d'exploitation classiques (genre Windows) sont basés sur des fichiers, les systèmes d'exploitation pour appareils mobiles sont basés sur des fonctions: photographier, partager, effacer. Tous les systèmes d'exploitations travaillent évidemment avec des fichiers et des applications, mais mettent l'accent sur une autre façon de travailler.

L'évolution vers un système unique est de plus en plus visible, avec par exemple la disparition des chemins classiques c:\documents\... au profit d'un chemin virtuel. Actuellement cela n'a plus d'importance où les fichiers sont effectivement stockés, cette information n'est plus importante.

L'app store est un brollewinkel où on trouve les applications les plus inutiles les unes que les autres. On n'augmente pas la durée de vie de l'accu en installant encore une application supplémentaire, et on augmente pas la capacité du stockage en ajoutant encore une application. Même quand j'utilise une recherche précise "html editor", je tombe sur des trucs inutiles. Et il y a des containes d'applications pour utiliser le smartphone comme lampe. A en lire la notice, on dirait que la lampe porte à 1km!

Station d'accueil EE-MT800

J'ai finalement acheté une station d'accueil. Le petit connecteur unique qui doit servir à tout est vraiment trop fragile.

La station permet de connecter un vrai clavier USB et je peux envoyer l'image à une télévision HDMI (que je n'ai pas). La seconde connection USB me permet de brancher un lecteur de cartes de mémoire. Le dock a également une connection au réseau RJ45.

Le dock est idéal pour utiliser la tablette dans un environnement professionel. C'est plus rapide d'introduire des textes via un clavier normal (et on fait moins de fautes). Il n'est plus nécessaire de tenir la tablette en main, ce qui est vraiment pratique.

Un problème de la station d'accueil est qu'elle est vendue sans cable entre la station et la tablette, cable qu'il faut donc acheter séparément (et qu'aucun magasin n'a évidemment en stock). Le prix devient un peu trop élevé en regard des possibilités apportée par la station.

Pour fonctionner, la station doit recevoir son alimentation du secteur, ce qui rend le système nettement moins mobile.

Keyboard + cover EJ-FT810UBEGUJ

Une protection de la tablette est presque un must. Si on y ajoute un clavier, on a un tout qui est très fonctionnel. Le clavier permet les commandes classiques Windows (et Linux). Il y a également un touchpad, mais qui est moins utile. Au bout de quelques minutes, l'utilisation du petit clavier est devenue tout aussi évidente et aisée que l'utilisation d'un grand clavier. C'est en tout cas bien plus pratique que le clavier virtuel à l'écran.

Le clavier a une batterie incorporée qui tient le coup pratiquement une semaine (même si on oublie de l'éteindre). Le clavier utilise le même type de chargeur que la tablette.

Il faut évidemment acheter le bon clavier, pour que tu te ne retrouves pas avec un clavier QWERZU allemand. Il faut en plus signaler le type de clavier à la tablette, le logiciel fait ici défaut, on se retrouve presque à l'époque DOS avec la commande KEYB FR.

En fin de compte, le clavier s'est révélé bien plus utile que la station d'accueil. Un cover est de toute façon nécessaire, donc pourquoi pas y intégrer un clavier? Le système permet de tenir la tablette inclinée, ce qui est très interessant.

Lors de l'update à marshmallow, le clavier a cessé de fonctionner. Il faut le découpler dans l'utilitaire (enlever de la liste des périphériques appairés), puis appuyer quelques secondes sur la touche F11 qui met le clavier en mode connection. Il est alors possible de rétablir le contact.

Pour transférer de grands fichiers, il faut utiliser une carte micro-SD et un adapteur. L'adapteur permet de transformer la carte en carte SD classique qui peut être lue par la plupart des ordinateurs.

Samsung Galaxy Tab S2


Detail de l'écran amoled
(1/1000 de l'écran)

Compas
Le compas calcule même la déclinaison (la différence entre le nord magnétique et le nord vrai)
Satellites
De récepteur utilise même le signal des satellites russes
Satellites
Puissance et fiabilité du signal, azimuth et élévation de chaque satellite visible
Integration avec Google Maps
Il ne faut pas plus pour la navigation assistée


Keyboard + cover EJ-FT810

Pages qui selon Google pourraient vous interesser