Photographie » Pratique » Comparaisons » Canon TS8050

Il ya quelques années, j'avais publié un compte rendu de ma première imprimante Canon IP4700. Au bout d'environ 5 ans, elle a cessé de fonctionner (problèmes mécaniques) et je l'ai finalement remplacée par une TS8050.

Tout d'abord, je tiens à signaler que j'ai écrit cette revue personellement, contrairement à la plupart des blogueurs qui se recopient les uns les autres et ajoutent platitudes sur généralités.

» » » HP deskjet 970

Deux cartouches avec tête d'impression incorporée
Cyan Magenta Yellow
Black (pigment)
Avant l'imprimante Canon IP4700 j'avais une imprimante HP 970 qui fonctionne depuis plus de 20 ans. L'imprimante est idéale pour les textes et même les photos. L'imprimante utilise deux cartouches, une pour le noir et une pour la couleur. Il y a toujours une couleur vide avant les autres, ce qui fait que je dois remplacer la cartouche couleurs quand il y a encore de l'encre des deux autres couleurs.

L'impression des photos est assez bonne (mais fait pâle figure en comparaison de la première imprimante Canon IP4700). Mais l'imprimante HP fonctionne encore et toujours. J'ai simplement dû la mettre dans une boite en plastique car elle fuit de l'encre de partout (les mousses qui doivent absorber l'encre sont totalement saturées et l'encre s'écoule hors de l'imprimante). Pourtant elle fonctionne encore parfaitement.

J'ai simplement dû nettoyer la fine bande plastique qui va d'un coté à l'autre de l'imprimante et sert à déterminer la position de la tête d'impression. Les symptômes sont très typiques: le texte est décalé horizontalement et la tête frappe parfois les cotés parce que l'imprimante n'est plus en mesure de déterminer exactement la position de la tête d'impression. Ce sont les fines goutelettes d'encre qui se déposent à la longue sur la bande d'indexation, j'ai dû la nettoyer plusieurs fois, mais c'est fait en moins d'une minute. Ne pas tirer dessus, autrement elle se décroche d'un coté et là c'est la merde.

Un avantage des imprimantes HP, c'est que le pilote est pratiquement toujours présent d'office sous Linux (Ubuntu). Pas de logiciel à installer, cela fonctionne du premier coup. Et sous Linux, il n'y a pas d'installation d'utilitaires non nécessaires. L'installation de l'imprimante sous windows dure des minutes, sous Linux quelques secondes (même ordinateur, mais lancé à partir d'une autre partition).

» » » Canon IP4700

Cartouches indépendantes et tête d'impression séparée
Cyan
Magenta
Yellow
Black (photo)
Black (pigment)
L'imprimante suivante, une Canon IP4700 était utilisée simultanément avec l'imprimante HP. Les photos sont imprimées un peu plus rapidement, mais le rendu est bien meilleur: plus détaillé et couleurs plus vraies.

Un des inconvénients c'est qu'elle consomme énormément d'encre lors de la mise en route et avant l'arrêt. Si c'est pour imprimer une seule page, il vaut mieux utiliser l'imprimante HP, j'ai déjà remarqué. Même quand j'imprime principalement des tons bleus, ce n'est pas nécessairement la cartouche cyan qui doit être remplacée en premier: l'opération de nettoyage qui est effectué à chaque mise en route consomme plus d'encre que l'impression d'une photo au format A4.

Je suis rapidement passé à l'encre alternative, j'ai simplement dû modifier le dosage (proportion) des encres: le jaune semble être plus concentré et donne des photos trop jaunes. La même encre est en effet utilisée dans toutes les imprimantes (c'est seulement le boitier qui est différent).

Au fur et à mesure de l'évolution des modèles, les imprimantes utilisent des encres de plus en plus diluées, ce qui fait que les petits points d'encre sont moins visibles. Si l'impression semble plus nette, c'est pas parce que le jet d'encre est plus fin, mais parce que l'encre est plus diluée. Cela va sans dire que quand l'encre est plus diluée, il en faut plus pour remplir une feuille. Encore une raison pour laquelle les cartouches d'encre durent de moins en moins longtemps!

L'imprimante Canon IP4700 permet le rempacement de la tête d'impression, mais en pratique l'imprimante tombera mécaniquement en panne avant que la tête d'impression ne soit bouchée (même si comme moi tu utilises uniquement de l'encre alternative). Il est expliqué sur des forums comment réparer le problème mécanique, mais en pratique cela tient quelques semaines tout au plus. L'imprimante se bloque spécialement quand tu dois imprimer un document super-important hyper-urgent.

» » » Canon TS8050

Cartouches indépendantes et tête d'impression séparée
Cyan
Magenta
Yellow
Gray
Black (photo)
Black (pigment)
Et puis j'en viens à la dernière version. L'imprimante précédente avait des problèmes mécaniques au bout de quelques années, je crois que cette imprimante ne va pas durer plus d'un an ou deux à cause de la mécanique qui me semble super-fragile. Canon a trouvé le point faible de ses imprimantes et à décidé de l'utiliser à fond pour rendre ses imprimantes moins fiables. Aux dernières nouvelles, la mécanique à tenu plus longtemps que les cartouches SETUP.

Cette imprimante peut pratiquement tout faire, mais il n'y a pas de pilotes pour XP. Il faut télécharger les pilotes pour Linux, et l'installation n'est pas aisée. Ainsi, il n'est toujours pas possible de scanner sous Ubuntu (cela fonctionnait par contre sans problème avec toutes mes imprimantes combinées HP). Et depuis que j'ai tenté d'installer l'application de scan sous Ubuntu, mon scanner HP ne fonctionne plus! Le comble, je dois utiliser ma tablette pour faire un scan et m'envoyer le fichier par mail!

Je ne suis pas grand favori des appareils tout-en-un, imprimante, scanner, copieur, machine à laver,... C'est parfait quand cela fonctionne du premier coup (et que cela continue de fonctionner), mais l'appareil a tellement de fonctions que c'est sûr que cela va coincer ici ou ailleurs. Lors de l'installation de l'imprimante sous Linux, mon autre imprimante HP est devenue inacessible (ainsi que son scanner qui fonctionnait parfaitement).

Sous Linux, on dispose d'un pilote TWAIN standardisé que tous les scanners semblent utiliser, mais pas Canon. Or la présence du pilote twain standardisé permet d'utiliser soit l'application de scan standard de linux (simple scan), soit une application plus pointue qui permet de paramétrer plus en détail l'opération de numérisation.

L'application pour tablette et smartphones n'est pas vraiment à la hauteur. Tout d'abord, elle est moins pratique (à cause de l'interface "smartphone"), avec moins de possibilités. C'est tout aussi bien valable pour la partie imprimante que scanner. A l'impression certains documents identiques sont nettement moins nets lors d'une impression à partir de la tablette (fichiers excel par exemple). L'impression de photos à partir de la tablette donne des résultats extrèmement médiocres et il n'est pas possible d'imprimer borderless (la source est une photo en haute résolution de référence). Si l'impression directe à partir d'une carte de mémoire semble meilleure, elle est extrèmement lente surtout pour des photos au format original et la photo n'est évidemment pas retouchée.

De plus le traitement (transformation en "bitmap") n'est pas effectué localement par l'application, mais via un service dans le cloud. L'impression d'un document un peu complexe te coute rapideement 300MB (il faut en effet envoyer le fichier au cloud, qui le traite et renvoie un fichier raw à transmettre à l'imprimante). L'impression ne fonctionne donc pas quand tu n'as pas de connection internet. Quand tu est connecté via le réseau de ton opérateur, cela te bouffe à chaque fois une partie de ton abonnement. L'impression est donc relativement lente, deux à trois minutes avant l'impression de la première feuille. C'est donc cà le progrès!

Les premières cartouches sont des "setup", ces cartouches avec très peu d'encre pour te forcer à acheter rapidement un jeu supplémentaire. En tout, j'ai imprimé une vingtaine de pages (de texte normal, de fichiers excel et une photo). Non seulement l'imprimante est super-chère (150€ dans le magasin le moins cher) pour des fonctions que tu n'utiliseras probablement pas, mais remplacer toutes les cartouches d'encre te coûte à nouveau plus de 50€ (toutes les couleurs, le noir-texte et le gris). Ne crois pas que le gris ne se vide que quand tu imprimes des photos en noir et blanc: il se vide un peu à chaque mise en route!

J'ai horreur des cartouches de marque Canon: elles sont toutes noires, pas possible de voir combien il reste d'encre. C'est comme s'ils voulaient cacher le fait qu'il n'y a que quelques gouttes d'encre par cartouche. Les cartouches alternatives sont nettement moins chères et en plus elles sont transparantes et tu vois exactement combien d'encre il te reste. La quantité d'encre dans une cartouche est de 7ml (selon Canon), alors qu'une cartouche HP45 ou HP78 (pour mon imprimante du siècle dernier) a 42ml d'encre. Tu fais couler 70 gouttes au robinet et tu as 7ml d'eau.

L'impression à partir d'une carte de mémoire SD est un pis aller, on n'a pas les possibilités de retouche qu'on a avec un ordinateur, mais cela permet de donner rapidement une photo lors d'une réunion, d'un salon, etc. Comme l'impression à partir de Linux et d'une tablette me semblait vraiment moche, j'ai tenté d'imprimer une photo directement à partir du lecteur de cartes SD. Pour votre information, l'imprimante n'accepte que les cartes SD, pas les sticks USB, quoi qu'en disent certains sites de comparaison. J'ai choisi une bonne photo, corrigé la couleur et adapté les niveaux et sauvegardé la photo sous le même format (save et non save-as). Mais l'imprimante refuse de lire la photo.

Chaque fois que j'utilise l'appareil, je me rends de plus en plus compte des déficiences de l'appareil, qui se remarquent dans les détails. Il n'est par exemple pas possible d'effectuer un scan vers une carte de mémoire (ce qui est utile en déplacement). Pourquoi ajouter un lecteur de cartes SD si l'appareil ne sait pas lire les photos retouchées ni y sauvegarder les numérisations?... L'appareil doit nécessairement être connecté à un ordinateur pour effectuer un scan. Par contre il est possible de scanner "vers le cloud", mais pour cela il faut un réseau wifi.

Je dispose de mon propre serveur (qui vous fournit même ce site web) qui dispose d'un serveur ftp complet, mais non, l'imprimante ne permet de stocker que dans le cloud. Et quand je lis les conditions d'utilisation (traduites par Google himself

Pour utiliser ce service, vous devez accepter de donner à Google Inc. une licence permanente, irrévocable, mondiale, sans redevance et non exclusive pour copier, modifier, traduire, adapter, afficher publiquement, communiquer, distribuer, etc. le contenu que vous fournissez à Google Inc grâce à ce service.
je n'ai plus vraiment envie d'utiliser le cloud. mettez-vous dans la situation suivante: vous venez de prendre une photo unique, vous la mettez dans le "cloud" pour pouvoir l'imprimer et voila pas que Google utilise votre photo sans citer l'auteur ni vous payer une rétribution. Le cloud version google, non merci. Si c'est gratuit, c'est forcément qu'il y a des inconvénients pour les utilisateurs.

L'impression

L'impression de photos et de documents est la fonction la plus importante d'une imprimante, même si elle sait faire autre chose. Les tests ont été effectués avec l'encre d'origine (SETUP).

La consommation en encre est également très élevée, ce n'est pas l'imprimante à acheter pour imprimer chaque jour une page. Tu n'imprimes rien pendant un mois, et puis tu imprimes tout en une fois, c'est la seule manière d'éviter la surconsommation d'encre.

Papier ordinaire
L'impression de textes n'est pas fameuse, surtout avec du papier standard: l'encre à tendance à baver, bien plus qu'avec mon autre imprimante. Photo à droite: impression en mode "fin", distance entre deux traits horizontaux: 2.6mm.

C'est un peu meilleur avec du papier couché, mais les lettres sont trop grasses. Une imprimante à 47€ fait mieux. Le papier couché est du papier ordinaire enduit d'une fine couche stabilisatrice qui limite les bavures. A ne pas confondre avec le papier pour photographie qui a une couche transparante à absorption controlée.

Papier photo
Et l'impression des photos? A première vue, les photos semblent moins bonnes qu'avec mon imprimante précédente (Canon IP4700): on voit un peu plus les petits points de couleur. J'ai utilisé le même type de papier (le résultat dépend très fort du type de papier). Canon IP4700 avec pilote Canon sous windows XP, Canon TS8050 avec pilote Canon sous Linux Ubuntu.

L'impression de photos est rapide (une fois que l'imprimante a effectué son cycle de nettoyage) mais une photo couleur avec des tons gris (vraiment gris) donne un résultat sépia dans les parties qui auraient dû être grises. C'est confirmé avec ma page de test qui contient des bandes monochomes.

L'impression sur papier photo est mauvaise, aussi bien quand j'imprime sous Linux ou avec l'application Canon Print pour tablettes et smartphones. Les manquements se voient directement en comparaison d'une impression du même fichier réalisé il y a des années sur une IP4700.

J'ai imprimé une bande de test (example à droite). Une telle bande ne correspond pas du tout à la réalité mais permet de voir comment l'imprimante se comporte dans des situations extrèmes (couleurs saturées à 100%). Il n'y a que la bande noire/grise/blanche qui correspond a une situation normale et qui devrait donc être imprimée parfaitement, mais ce n'est pas le cas. L'impression d'une vraie photo au lieu d'une image de test est un peu meilleure, mais ce n'est pas parfait (au contraire de ce que disent les autres sites qui recommandent fortement cette imprimante).

Le dégradé en lui-même est bon (pas de "banding"), mais on voit des lignes horizontales, surtout dans les bandes les plus foncées. Le nombre de lignes par centimètre est différent entre une impression avec la tablette (Canon Print) et avec Linux, ce qui pourrait indiquer un problème de pilote (mais les deux viennent de Canon).

Il y a une dominante couleur qui est nettement visible sur la bande monochrome, ce qui n'aurait pas du se produire vu la présence d'une cartouche grise. Les tons gris clairs et moyens ont une dominance jaune (sépia), tandis qu'il y a du magenta dans les tons gris foncés. Le ton magenta est le plus apparent entre les lignes horizontales.

Le passage d'une couleur à une autre n'est pas bien défini. On a l'impression que l'encre a bavé d'une couche à l'autre. Même avec mes 56 ans, je vois parfois les petits points d'encre (il s'agit surtout des zones sombres relativement unies).

Impression monochrome sur papier photo (dernière photo à droite)
L'impression en monochrome donne des tons gris sans dominance de couleur. L'impression est particulièrement lente, environ deux minutes alors que l'impression d'une photo en couleurs dure environ 20 secondes (si l'imprimante est prête). C'est comme si uniquement la cartouche grise était utilisée et qu'elle n'imprime qu'une bande très étroite par passage.

L'impression est bonne sans dominance, mais on voit des structures apparaitre dans les parties gris clair. C'est comme si la routine pour réaliser les tons gris (dithering) n'était pas au point.

Quand l'impression monochrome est regardée sous la loupe, on voit très bien que l'imprimante a utilisé de l'encre de couleur (on voit des points cyan, magenta et jaune, ce ne sont pas les couleurs primaires d'un APN). Pourquoi alors avoir de l'encre grise, si ce n'est que pour la purger à chaque mise en route?

Evolution des cartouches d'encre

Les deux premières cartouches sont des cartouches alternatives de mon ancienne imprimante IP4700, d'abord Ninestar et puis AgfaPhoto. Une cartouche me permettait d'imprimer environ 50 photo sans bords sur papier photo A4. Je pouvais imprimer plus avec les cartouches alternatives (je ne sais plus combien de pages, je n'ai pas utilisé les cartouches originales très longtemps).

Pour vous montrer combien il y a d'encre dans une cartouche, je vous ai colorié le réservoir sur la seconde image.

La dernière cartouche est une cartouche alternative pour l'imprimante TS8050. La cartouche est plus grande, mais en fait il y a moins d'encre dedans. Et en plus, c'est la version XL de la cartouche, celle avec 13.5ml d'encre. Les cartouches standard ont 7ml d'encre soit la moitié et coûtent 50€ s'il faut les remplacer toutes. Les cartouches alternatives m'ont couté 35€ et j'ai presque le double d'encre.

Toutes les encres ont la même composition, il n'y a pas eu d'évolution ces 20 dernières années, à part qu'il y a moins d'encre dans une cartouche et que l'encre est moins concentrée. La composition de l'encre se trouve ici, avec la raison de la présence de ces composants dans l'encre.

Il est possible de refaire le plein quand une cartouche est vide, il y a même des kits spéciaux. Tous ces kits utilisent exactement la même encre, quel que soit l'imprimante. Personellement je ne recommande pas de remplir à nouveau les cartouches, le risque de fuites est trop important.

Conclusion

A qui est destiné cette imprimante? Le premier type d'utilisateur qui me vient directement à l'esprit est l'utilisateur d'Apple qui veut une imprimante design, qui sait tout faire, dont les pilotes ne sont pas standard et qui est beaucoup trop chère. Tu as une connection wifi et même NFC (Near Field Communication) qui te permet d'imprimer de ton smartphone au jardin pendant que tu te prélasses ostensiblement dans ton transat fleuri en compagnie de tes trop nombreuses connaissances qui se foutent éperdument de ta nouvelle imprimante et qui ne font que mater ta nouvelle meuf (ou ton mec de passage).

La fonction scan n'est pas meilleure que celle d'un scanner d'une imprimante bon marché (les fichiers montrent un défaut à la compression jpeg), la copie est plus complexe à effectuer qu'avec un appareil combiné bon marché, l'impression de textes n'est pas très bonne et celle de photos non plus.

Je ne me suis toujours pas décidé si je vais la balancer à la poubelle ou acheter un jeu d'encres alternatives.

Test de l'imprimante

Canon TS8050


Non, l'encre alternative n'est pas mauvaise pour votre imprimante!
J'ai utilisé des centaines de cartouches pour l'impression de mes photos (d'abord de la marque Ninestar et puis AgfaPhoto).

L'imprimante est tombée en panne à cause d'un problème mécanique, pas parce que la tête d'impression s'est bouchée (tête d'impression qu'on peut facilement remplacer).

Les encres alternatives qui utilisent la même composition pour toutes les imprimantes peuvent donner des tons trop saturés avec les imprimantes de la dernière génération. Voyez la page d'information utiliser de l'encre alternative.

Une imprimante trvaille sur le modèle chromatique CMYK ou modèle soustractif (plus on ajoute de la couleur et plus cela devient foncé), tandis que les écrans et les appareils photos travaillent selon un modèle additif (plus on ajoute de la couleur et plus cela devient clair). Les photos sont stockées selon le modèle additif (JPEG).

Lors de l'impression, le modèle additif est transformé automatiquement en modèle soustractif.

Page d'informations générales sur les imprimantes
(site séparé)


Que d'encre, que d'encre!
Que de sous, que de sous...


Ce n'est pas l'écran tactile qui rend le système plus aisé.
Il faut un doctorat pour faire une copie.


Pour pouvoir utiliser le cloud, vous devez transmettre tous vos droits sur les documents ou photos à Google Inc.


Impression sur papier ordinaire


Fichier d'origine
Impression sur papier photo, numérisée


Impression monochrome vue par une optique macro
(Canon 5D Mk III et EF 100 ƒ/2.8)


Evolution des cartouches...
avec indication de la quantité d'encre

Pages qui selon Google pourraient vous interesser