Photographie » Pratique » Matériel

Voici la liste des optiques dont je dispose. Je n'utilise pas continuellement tous les appareils ou accessoires décrits ici: je les utilise selon les nécessités.

Sony DSC-F828 et flash HVL-F32X

J'ai souvent utilisé mon Sony DSC-F828. Le rendu des couleurs est excellent et l'optique qui répond aux normes de Carl Zeiss est idéale. Il existe peu de zooms 7.1X qui ouvrent à ƒ/2-2.8. L'ouverture importante me permet de réduire la profondeur de champ, nécessaire pour les portraits, où le décor doit être flou. La haute luminosité de l'objectif est bien nécessaire, car le capteur produit un bruit de fond important. Utiliser une sensibilité supérieure à la valeur de base de 64 ISO n'est pas recommandé.

Le Sony DSC-F828 n'est plus en vente depuis de nombreuses années, mais Sony n'est pas arrivé à mettre sur le marché un appareil d'aussi bonne qualité. Il reste un appareil de référence. Malgré tout, il commence à afficher le poids des années et certains défauts deviennent par trop apparents, notamment la relative faible sensibilité du capteur.

Flash Sony HVL-F32X

Le Sony dispose d'une griffe porte-flash, mais seuls les flash Sony peuvent être utilisés. Il n'y a en effet pas de contact de déclenchement standard. Je dispose d'un flash Sony, le seul qui soit compatible avec le DSC-F828, que j'utilise toujours de manière indirecte (rebond vers le plafond) ou avec un softbox.

Le flash intégré ne vaut rien, mais cela est valable pour tous les flashs intégrés: minuscule, ce qui produit des ombres nettes, peu puissant, ce qui fait que l'avant-plan est sur-exposé et l'arrière-plan pratiquement pas visible, trop près de l'objectif, tous les modèles ont les yeux rouges quand je flashe à l'intérieur. C'est pour cela que j'ai directement acheté le flash avec l'appareil photo.

Le flash ne peut pas être utilisé avec d'autres appareils photo (le hot-shoe ne contient pas de contact approprié), ce qui est un comble pour un flash qui coûte plus cher que la plupart des compacts que l'on trouve actuellement sur le marché. Il ne peut même pas être utilisée sur la gamme récente, qui utilise le standard Minolta, totalement incompatible.

Matériel

Sony DSC-F828 et flash HVL-F32X

Canon

Je suis passé à Canon moins par conviction que par le fait que d'autres photographes utilisaient aussi Canon (et comme cela j'ai pu essayer toute une gamme d'optiques). Mais un des grands avantanges de Canon (surtout à l'époque, donc vers 2004) était que Canon disposait d'un système totalement au point (optiques EF). Les autres marques utilisaient encore toutes un système de mise au point par entrainement par vis (beaucoups plus lent et moins précis).

Reflex Canon 5D Mk III

L'avantage d'un reflex est de pouvoir utiliser utiliser plusieurs optiques aux propriétés différentes. J'ai commencé avec un Canon 20D qui est un modèle intermédiaire, situé au dessus de la série 300D/350D/400D/500D: il fonctionne nettement plus rapidement que ces modèles de base (il permet de prendre 6 photos par seconde), le capteur a un bruit de fond moindre et le maniement est plus aisé grace à l'utilisation de deux molettes de réglage: chaque touche a ainsi deux fonctions, celon que l'on tourne à l'une ou l'autre molette. Puis je suis passé au 50D pendant 5 ans, et finalement je dispose d'un 5D Mk III qui utilise un capteur full size (24 * 36mm), tandis que les autres appareils utilisent un capteur plus petit (facteur 1.6X). On voit l'évolution des techniques (pour autant qu'on reste dans la même gamme de produits): une sensibilité accrue, des fonctions plus nombreuses et une résolution plus poussée.

Les optiques que j'utilise ont recu une page séparée.

Flashes

Le flash intégré est minable avec son nombre-guide de 13. Un flash externe est un must pour un appareil haut de gamme. La particularité de ce flash est qu'il dispose d'un zoom intégré qui fonctionne avec la position du zoom de l'objectif, de manière à éclairer correctement le sujet, quel que soit la focale utilisée. Ce zoom peut être désactivé: je peux ainsi créer des effets particuliers, comme le rebond (bounce) vers un réflecteur. Le nombre-guide de 58 qui est une valeur très élevée est obtenu grâce à cet effet de zoom.

Je dispose d'une télécommande radio qui permet d'envoyer tous les signaux de l'appareil photo au flash. Cela permet de déporter le flash ou de n'éclairer qu'une partie de la scène, par exemple.

Flashes multiples

Il est aussi possible d'utiliser plusieurs flashs: ils ne doivent pas nécessairement être de la même marque, mais ils doivent se déclencher automatiquement lors du flash principal. Le reflex Canon permet de faire une mesure de la lumière séparée de la prise de vue.

Normalement, l'appareil envoie un préflash pour déterminer la puissance à utiliser. Ce préflash a le déavantage d'activer le flash esclave, qui ne peut alors plus répondre lors du flash principal.

Si tu utilises une mesure de lumière séparée, le flash esclave a le temps de se recharger. Le flash esclave est surtout utilisé pour éliminer les ombres dérangeantes, il ne sert pas à éclairer le modèle.

J'utilise encore souvent un ancien flash Vivitar 2500. Ce flash qui a plus de 20 ans ne permet pas de communiquer avec l'électronique TTL du boitier, mais l'automatisme intégré au flash est bien suffisant. Je règle l'appareil photo sur 1/125 et ƒ/4 et les photos sont exposées correctement de 1.5 à 5 mètres. Le grand avantage du flash est sa légèreté. Une bonne optique est bien plus importante qu'un flash puissant. Comme je flashe à faible puissance, le flash est directement prêt pour une seconde photo.

Pour la télécommande des flashes déportés, j'utilise une série de Pocket Wizards qui sont décrits sur cette page.

Flash Speedlite 580EX avec zoom intégré
J'ai aussi un set de flashes de studio avec les accessoires qui peut être employé en déplacement. Idéal pour fournir un supplément de lumière pour les shoots en intérieur.

Accessoires

Je dispose d'un réflecteur que j'utilise très souvent, aussi bien avec un flash (comme sur cette photo pour donner un effet “coucher de soleil”: suivre le lien pour voir les photos qui en résultent) et en plein soleil pour déboucher les ombres.

Un filtre polarisant peut être utile pour éliminer des reflets dérangeants (ou pour voir à travers les vitres) et permet aussi de mettre les nuages plus en valeur. Pour la photographie qui m'occupe, c'est une fonction accessoire. Les effets d'un filter polarisant sont également décrits sur cette page.

J'utilise une télécommande intelligente pour flash déporté. Je peux ainsi placer le flash dans un petit réflecteur en forme de parapluie et toutes les fonctions automatiques (TTL) sont disponibles sans que je dois toucher au flash (la commande du système complet se fait à partir de l'appareil photo).

Photo: exemple d'utilisation d'un réflecteur.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser