Photographie » Pratique » Optiques » EF-M

Toutes les marques disposent d'un système hybride, un boitier compact avec des optiques interchangebles. Enfin, Canon s'y est mis aussi.

Lancé en 2012, l'EOS-M est le premier appareil Canon hybride. Il permet l'utilisation d'optiques propres (EF-M), mais également toute la gamme des optiques EF et EF-M avec une bague d'adaptation.

Canon a décidé d'utiliser les mêmes dimensions du capteur que son format APS. La seule différence est le tirage optique différent des optiques EF-M comparé aux optiques EF et EF-S. Il passe de 44mm à 18mm pour le nouveau format EF-M.

Canon utilise le même nom (ElectroFocus) pour indiquer le lien de parenté, et en effet, il est possible d'utiliser les optiques classiques sur le nouveau boitier, pour peu qu'on utilise une bague d'adaptation. Les photographes peuvent ainsi utiliser les nombreuses optiques EF[-S] originales et compatibles disponibles sur le marché.

Canon utilise un nouveau moteur de mise au point STM qui est utilisé sur de nombreux appareils compacts. Ce moteur silencieux permet la mise au point pendant l'enregistrement vidéo. Le système STM n'est pas aussi rapide que le système USM, mais est plus souple et ne produit pas des petits sauts dans la mise au point.

Le système STM utilise une mise au point sans bague de réglage manuelle directe. Il y a bien une bague de réglage, mais elle commande le moteur qui fait la mise au point. C'est pratiquement inévitable si on veut éviter les engrenages générateurs de bruit. Tous les concurrents utilisent une mise au point manuelle indircte (focus-by-wire).

L'appareil photo utilise la mise au point par détection de contraste (comme pratiquement tous les compacts et appareils hybrides), mais également un système par détection de phase intégré au capteur principal. Il s'agit d'une version simplifiée du système Dual Pixel AF.

Ce système qui combine les avantages des deux systèmes et qui peut très bien fonctionner (le Canon 70D qui l'utilise en est la preuve) est ici particulièrement lent. Une mise à jour du firmware rend le système un peu moins lent.

Flash? Vous avez dit flash?

L'EOS-M le premier appareil de la série (et probablement aussi le dernier) n'a pas de flash incorporé mais dispose d'une griffe porte flash. Il y a un petit flash Speedlite 90EX spécialement conçu pour cet appareil, mais ne vous laissez pas avoir par la publicité: avec un nombre-guide de 9 (neuf, même neuf), c'est vraiment nul (enfin presque). Le flash intégré d'un appareil compact a un nombre guide de 13, et n'est pas considéré comme étant fort puissant.

Optiques disponibles

Un système hybride se compose d'un boitier (EOS-M), d'une série d'optiques et d'accessoires (bague d'adaptation pour EF, flash,...). Lors du lancement, on a proposé deux optiques: EF-M 18-55 ƒ3.5-5.6 IS STM et EF-M 22 ƒ2 STM.

La première optique est l'optique de base disponible avec de nombreux boitiers. L'optique est simplement mise au jour (relookée), mais à l'intérieur c'est toujours le même système optique (qui n'est pas mauvais). L'optique dispose évidemment d'une nouvelle mise au point plus rapide et profite du tirage optique plus court pour améliorer ses performances. La seconde optique est une focale fixe de 22mm (correspond à du 35mm sur un reflex classique). C'est une optique relativement grand-angulaire qui vient à point lors des fêtes de famille, mais qui n'est pas recommandée pour les portraits. Cette optique utilise une configuration de base (pas de zoom) et peut donc être plus compacte ("pancake lens").

Acheter ou pas?

A l'origine, l'appareil coûtait près de 1000€ (sans flash et avec seulement l'optique de base). C'est pas donné pour un appareil qui n'a pas beaucoup d'avantages. Mais le plus grand inconvénient, c'est qu'il s'agit d'un système mort-né: l'EOS-M n'a pas de successeur, et il ne semble pas que Canon ait l'intention de ranimer le système.

Le seul avantage, c'est la possibilité d'utiliser plus d'une centaine d'optiques Canon et compatible, mais l'avantage d'un système sans miroir (le gain de poid) se perd quand on utilise une optique EF 70-200 ƒ/2.8 IS. Un petit boitier et un gros téléobjectif est tout sauf maniable!

Canon EF-M


Single Lens Direct


Reflex

La ligne grise indique le chemin rayon lumineux au repos.

  1. Monture
  2. Transmission des contacts électriques vers l'optique
  3. Obturateur (si présent sur un hybride: utilisé comme protection du capteur)
  4. Capteur et filtres intégrés
  5. Ecran LCD
  6. Miroir
  7. MAP par détection de phase
  8. Verre dépoli montre l'image quand le miroir est au repos
  9. Prisme met l'image à l'endroit
  10. Posemètre le capteur ne peut pas être utilisé, car le miroir lui bloque la vue
  11. Oculaire
  12. Flash intégré


Canon EOS-M avec EF-M 18-55 ƒ3.5-5.6 IS STM

Pages qui selon Google pourraient vous interesser