Photographie » Pratique » Studio » Placement des lumières » Eclairage académique

Nous décrivons sur cette page le placement des sources lumineuses pour la portraiture. Il peut s'agit aussi bien de flashes de studio, de flashes de reportages que de lumière continue.

Placement académique

Il s'agit d'un placement pour la portraiture enseigné à l'académie (il y a plus de 30 ans...) qui est dépassé, mais qui a l'avantage d'expliquer la fonction et le nom des différentes sources de lumière. A cette époque, la latitude de pose était relativement limitée et il fallait donc réduire le contraste. Les photographes n'avaient pas non plus la possibilité de controler la photo et préféraient donc des négatifs peu contrastés (pouvant être corrigés au tirage) que des négatifs bien contrastés, mais dont des parties étaient sur- ou sous exposées et donc irrécupérables.


Il utilise quatre flashes

On peut remplacer un flash par un réflecteur pour déboucher les ombres

L'exemple ci-dessus montre qu'on peut faire autre chose qu'un éclairage académique. La source lumineuse principale à gauche (softbox rectangulaire) travaille ici à très faible puissance et ne sert qu'à déboucher les ombres. La source auxiliaire (petit réflecteur avec nid d'abeille placée en hauteur) sert ici d'éclairage principal.

Sans lumière d'accentuation Avec lumière d'accentuation
Le placement académique des lumières avec 4 flashes est souvent remplacé par un placement plus moderne avec 3 flashes. Quand on utilise une accentuation, il n'est pas interessant d'également éclairer le fond, car cela réduit trop le contraste (visage éclairé, cheveux éclairés, fond clair). Le placement moderne éclaire soit le fond, soit les cheveux.

Les valeurs qui sont données ici doivent être prises comme exemples pour débuter. Lisez également mes commentaires.

Placement des sources lumineuses


Utilisation du flash principal en mode frontal et accentuation sur les cheveux et les épaules

Faire poser les modèles

Quelques petits trucs de base...

Pour un portrait rapproché, il vaut mieux tenir l'appareil à la hauteur des yeux (partie la plus importante du visage). Le modèle doit avoir le visage légèrement vers le haut. Le visage est ainsi plus élancé et on évite le menton qui n'est pas toujours très gracieux.

Pour un portrait plan américain (coupé aux environs du genou) il vaut mieux tenir l'appareil un peu plus bas. Si on tient l'appareil à hauteur du visage, on a une stature trop trappue avec un visage relativement gros et de petites jambes.

Une pose où un des bras manque n'a pas de symmétrie. Il vaut mieux créer une asymmétrie en plaçant les bras différemment, par exemple une main à moitié en poche et l'autre tenue derrière le corps. Les mains qui sortent du néant sont a éviter (le bras qui y est normalement attaché est en dehors du cadre).

Lors qu'on travaille en demi-profil, il faut éviter l'effet Pinocchio: il faut que le nez ne dépasse pas du visage. S'il dépasse du countour du visage, il semble trop grand en comparaison et attire toute l'attention.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser