Photographie » Pratique » Studio » Polaroids

Comment tester l'exposition correcte d'une photo quand on travaille en studio?

Avant l'apparition des appareils photos numériques avec écran LCD, les photographes avaient besoin d'un système pour controler les photos. En studio, les photographes professionnels avaient l'habitude de travailler avec un moyen format (6×6) qui donne de meilleurs résultats. Le moyen format permet également de réaliser rapidement des éprteuves de contact.

Par contre, le film moyen format est plus cher que le film classique et un rouleau ne permet de faire que 8 ou 9 photos. On a donc tout intérêt à utiliser un système de controle!

Pour déterminer l'exposition, un posemètre avec fonction flashmètre suffit amplement. De plus, les photographes ont l'habitude de leur studio et savent par cœur l'ouverture à utiliser selon les circonstances. Le film moyen format utilisé a une très grande latitude de pose et permet d'absorber les erreurs d'exposition. Lors du tirage, il est possible de corriger l'exposition sans que cela ne se remarque sur la photo.

Les flashes de studio n'étiaent pas équipés d'un éclairage continu, et quand il en avait un, celui-ci n'était pas modulable. La quantité de lumière qu'un flash produisait n'était pas en proportion avec l'éclairage continu de controle. Si le photographe utilisait plusieurs flashes (ce qui est pratiquement toujours le cas), la balance entre les flashes ne correspondait pas à la balance de l'éclairage continu.

Une photo bien éclairée en lumière continue pouvait être moche quand on faisait fonctionner les flashes. Développer rapidement un bout de film n'était pas possible.

La solution était d'utiliser la photographie instantanée (Polaroid) pour faire une photo de test et controler l'équilibre. La photo instantanée donne les proportions lors de l'éclair du flash, tout comme la photo définitive.

La photo polaroid ne sert que pour les tests: un polaroid manque de dynamique, n'est pas stable dans le temps et l'image n'est pas très nette (à cause de la migration des colorants, principe sur lequel la photo instantanée est basée). Il n'est pas possible de faire une reproduction correcte d'une photo instantanée.

Pour la photo définitive, on utilisera l'appareil 6×6 ou 24×36.

La plupart des appareils moyen format pouvaient être dotés d'un dos Polaroid. C'était la meilleure solution, car ainsi on utilise le même appareil (avec exactement les même caractéristiques optiques) que lors de la photo définitive. La photo à droite montre une publicité de 1969 pour les dos polaroid à monter sur les boitiers moyen format.

Si le photographe ne disposait pas d'un dos Polaroid (ou d'un appareil moyen format), il pouvait également utiliser un appareil Polaroid indépendant.

Le nom Polaroid a tellement été utilisé pour les photos de test, que maintenant encore on parle de "pola" dans le monde de la mode et du mannequinat quand on parle de photos de test.

Le principe de la photographie instantanée est expliquée ici.

Photos de test en studio

Pages qui selon Google pourraient vous interesser