Photographie » Pratique » Petits trucs » CTO

Les filtres de couleurs peuvent être utilisés de nombreuses façons. Nous utiisons dans cet exemple un filtre orange associé à un réglage de la balance des blancs pour la photographie en studio.

Le réglage de la balance des blancs est souvent un réglage qui rebute de nombreux photographes. C'est un réglage qui est étranger à nos sensations. Quand nous marchons dans la rue, la lumière semble blanche. Quand nous entrons chez nous, la lumière est toujours blanche. Pourtant, pour l'appareil photo, ce sont deux sortes de blancs totalements différents. Nos yeux ont en effet la possibilité de s'adapter de façon automatique à la dominance ambiante.

Nous allons dans ce petit exemple jouer avec la balance des blancs ET avec l'utilisation de filtres colorés. Le but est de créer un effet de nuit américaine: le décor étant foncé et bleu, le modèle étant éclairé par une fenètre donnant une lumière chaleureuse.

Nous réglons l'appareil photo en balance des blancs = lumière incandescente. C'est une lumière assez jaune, et l'appareil photo va tenter de corriger cela en rendant toutes les photos trop bleues. Pour la facilité, nous allons travailler en studio, mais la même situation peut être recrée en extérieurs. La lumière ambiante est alors rendue trop bleue, tandis que notre flash déporté avec son filtre orange donne une lumière plus chaude.

Au studio, les différents flashes donnent une lumière blanche genre lumière du jour. Notre appareil photo qui est réglé pour une source de lumière incandescente van rendre cette lumière du flash trop bleue.

Le flash principal, lui, reçoit un filtre jaune-orange. Il existe des filtres spécifiquement adaptés pour transformer une lumière blanche "de jour" en lumière blanche "incandescente", ces filtres sont appellés CTO ou Color Temperature Orange. Si on place un tel filtre devant un des flashes, celui-ci donnera le type de lumière que l'appareil photo demande: le résultat sera donc parfaitement blanc avec notre appareil réglé sur "lumière incandescente".

J'ai ici utilisé un filtre orange assez fort, qui augmente l'effet (voyez la première photo). L'arrière plan est bleu (éclairé par les flashes non-corrigés), tandis que le sujet à des reflets orangés.

Il faudra ici faire attention à ne pas sur-exposer la photo, car les capteurs sont rapidement dépassés quand il y a un trop plein de composante rouge. De plus la peau a tendance à fortement réfléchir la composante infra-rouge. Il faut surtout y faire attention quand on travaille en lumière continue (donc avec une vraie lampe à incandescence au lieu d'un flash avec filtre).

Un exemple de résultat est donné ci-dessous: le modèle regarde vers la lumière filtrée, tandis que la source de lumière principale (assez faible) n'est pas filtrée.

Il existe maintenant des torches à lampes DEL dont la température de couleur peut être variée (il est même possible de commander individuellement les trois canaux (rouge-vert-bleu). Un exemple se trouve à droite. Nous travaillons en éclairage continu, car les lampes ne peuvent pas concurrencer les flashes.

L'appareil photo est toujours réglé sur la lumière du studio (couleur froide), mais le modèle est éclairé par les lampes continues des flashes de studio (modelling lights) qui produisent une lumière plus jaune. Les barres lumineuses sont réglées sur une teinte bleue.

CTO

Color Temperature Orange

La balance des blancs est détaillée ici.


Lumière continue:
éclairage continu des flashes de studio
et barres lumineuses

Pages qui selon Google pourraient vous interesser