Photographie » Pratique » Petits trucs » Aube et crépuscule

L'aube et le crépuscule sont des moments très interessants pour la photographie (scènes de ville, paysages, batiments). Le ciel est encore visible et est en équilibre avec l'éclairage public.

On distingue plusieurs phases lors du crépuscule (et de l'aube). Une détermination exacte du début de chaque phase n'est pas possible, cela dépend des conditions météorologiques (soleil qui passe derrière les nuages lors du coucher). Les phases sont plus rapides à l'équateur et plus lentes près des pôles. Pendant les nuits polaires, le soleil n'apparait pas pendant plusieurs mois, on voit seulement un crépuscule

Les phases de l'aube et du crépuscules sont identiques et dépendent uniquement des conditions météo du moment. Il n'y a pas d'heure bleue ou dorée si le ciel est couvert.

On discerne 4 phases:

Correction de l'image: sous-exposer?

Un appareil photo va tenter d'exposer correctement l'image, soit en utilisant un temps de pose plus long, en augmentant le gain (valeur d'ISO) ou en tentant d'utiliser le flash (qui ne donne strictement rien pour des paysages).

Pendant le crépuscule, on peut soit sous-exposer (pour rendre les images un peu plus foncées), soit retoucher les photos par après. L'avantage d'une retouche à posteriori est que la photo est exposée normalement: le capteur travaille dans sa plage de fonctionnement optimale et produit moins de bruit de fond. Quand on retouche les photos et on les rend plus foncées, le bruit de fond disparait pratiquement.

La correction à appliquer n'est pas une correction linéraire (on rend toute l'image plus foncée), non, il faut rendre les tons moyens et foncés plus noirs. Parfois il faut même augmenter les tons clairs. L'image apparait ainsi plus vivante (toutes les tonalités sont présentes), mais est en moyenne plus sombre qu'une image prise en plein jour. Cela se voit bien à l'histograme: l'image d'origine est terne avec un histogramme centré vers le centre. L'image corrigée a un histogramme plus étendu, vers les tons clairs et surtout les tons foncés.

Les trois photos ont été prises avec un temps de pose de 1/125, ƒ/4 et ISO 3200.

Image d'origine
Image corrigée

Les deux dernières photos droite ont été prises juste après le coucher du soleil, le début de l'heure bleue (qui dure moins d'une heure). Les photos ont été prises il y a plus de 10 ans. Les deux photos ont été sous-exposées (1 stop). J'ai utilisé le Sony DSC-F828 à sa valeur d'ISO la plus faible (pour réduire le bruit de fond). Le temps de pose est d'alors 1/5 ce qui m'oblige à utiliser un trépied. Le Sony a un problème et n'arrive pas à éliminer la dominance rouge de l'éclairage au sodium sur la digue. Le Canon 20D est moins sensible à ce problème.

Lisez également la photographie de nuit

Comment se produit le soleil doré et le ciel bleu?

Les rayons du soleil sont diffusés par les molécules d'air. Les rayons violets et bleus qui ont une longueur d'onde plus courte sont plus diffusés que les rayons rouges et jaunes. C'est l'effet Rayleigh.

Au sol, il y a principalement les rayons verts, jaunes, oranges et rouges qui proviennent en directe ligne du soleil. Plus le soleil est bas sur l'horizon, et plus il y a des couleurs qui sont diffusées. Quand le soleil est juste au dessus de l'horizon, il ne reste plus que les rayons rouges et oranges.

Mais la lumière diffusée n'est pas perdue: c'est ainsi que le ciel apparait bleu, alors qu'il aurait dû être noir, la teinte de l'espace. Vue de l'espace, la terre apparait bleue dans sa partie éclairée par le soleil. Quand le soleil vient de se coucher (on revient maintenant sur terre), il y a encore beaucoup de diffusion et le ciel apparait bleu foncé. Quand le soleil est à moins de 15° sous l'horizon, il n'y a plus de diffusion et le ciel est noir.

Les nuages sont blancs, car ils se composent de fines gouttelettes de pluie (plus grandes que les molécules d'air) qui diffusent indifféremment toute la lumière.

L'effet apparait également à plus petite échelle quand on éclaire du verre opalescent. Eclairé par une source de lumière ponctuelle, le verre apparait bleu, tandis que la lumière qui le traverse est orange.


Un effet physique similaire est l'effet Tyndall, mais qui n'est pas d'application ici.

Aube et crépuscule

Golden hour et l'heure bleue


Canon 20D: 1/15, ƒ/3.5, 400ISO -1EV


Sony DSC-F828: 1/5, ƒ/2, 64ISO -1EV

Pages qui selon Google pourraient vous interesser