Photographie » Pratique » Petits trucs » soleil couchant

La photographie par soleil couchant peut donner de beaux résultats, mais souvent il faut corriger les photos pour éliminer une partie du rouge.

Soleil couchant
En photographie, on parle souvent d'heure dorée (golden hour) ou d'heure bleue quand le soleil est couchant ou qu'il disparait à l'horizon (le lien donne plus d'information sur le crépuscule et l'aube). En quelques heures, le paysage change plus que pendant toute la journée.

De tout le crépuscule (ou l'aube, mais je crains que peu de modèles soient réveillés à temps), il n'y a que l'heure dorée qui soit interessante pour la portraiture: une fois que le soleil touche l'horizon, les couleurs deviennent brusquement froides. Cet effet se remarque déjà dans les ombres qui prennent des tons bleus, même avant le coucher du soleil. Donc ne pas prendre de photos avec les modèles à l'ombre!

Si une photo du coucher du soleil est interessante en soi, il y a souvent trop de rouge. Il est présent sous forme d'une sorte de brume qui se voit partout, sauf dans les parties à l'ombre. Il serait interessant de diminuer un peu la quantité de rouge pour rendre la photo plus interessante. Le but n'est pas d'éliminer la dominante rouge entièrement, mais de rendre la photo plus vivante.

Pour ces corrections, il est recommandé d'avoir un écran bien calibré, mais le problème c'est que ceux qui vont voir les photos n'ont généralement pas d'écran calibré!

Lors de la prise des photos il faut controler que les photos ne sont pas sur-exposées. Le capteur est en effet sensible aux rayons infra-rouges et la peau à tendance à les réfléter fortement. Cet effet est particulièrement présent avec les reflex, mais le problème a été résolu avec les modèles les plus récents.

  1. On va d'abord rendre l'image un peu plus nette (augmenter l'accutance) car les photos au crépuscule manquent généralement de piqué. Cette phase n'est pas nécessaire dans tous les cas.
  2. On va ensuite réduire le niveau de rouge (et sur cette photo éventuellement un peu le vert) jusqu'à l'obtention de l'effet voulu.
  3. Et pour terminer, on va un peu augmenter la saturation de toutes les couleurs pour compenser le fait qu'on a réduit le rouge (et le vert). Cette phase dépend aussi de la photo et n'est pas toujours nécessaire.
Nous avons également sélectionné l'extérieur de la photo pour le rendre un peu plus foncé (une sorte d'effet de vignetage). Le résultat est que l'attention se porte sur le centre de l'image, les modèles. Il ne faut pas abuser de cet effet.

Le résultat de toutes ces opérations est une photo un peu plus "spittante" (pour les malheureux français de france: qui saute hors de l'écran).

Les exemples sont donnés avec Gimp, mais des corrections identiques sont possible avec Photoshop.


Réduction du niveau de rouge dans les ombres

Un des effets de la phase 2, c'est que l'image devient un peu plus sombre, ce qui s'accorde mieux avec le crépuscule. Selon le programme graphique utilisé, cela va de pair avec une augmentation de la saturation des couleurs ou non. Si la saturation des couleurs n'est pas augmentée, on peut l'augmenter dans la phase 3.

Studio de photographie
Un effet similaire peut être utilisé dans d'autres cas, par exemple la photographie au studio. La photographie au studio produit des images qui ne nécessitent normalement pas de corrections, mais ces photos sont toutes identiques, elles ne sortent pas du lot. Notre but ici est de mieux faire apparaitre la couleur de la peau, mais nous voulons l'obtenir par augmentation de la différence de teinte avec l'arrière plan, pas simplement en augmentant la saturation.

On utilise ici un fond gris. L'utilisation d'un fond coloré qui forme un contraste avec la peau n'est que rarement à envisager, car les reflets du fond se voient sur la peau, et l'effet n'est que rarement agréable.

On va appliquer une procédure similaire (mais pas identique). Les photos éclairée par le flash de studio ne nécessitent généralement pas une augmentation de la netteté. Les photos sont à l'origine très nettes, un peu cliniques.

  1. Ici aussi on va réduire le niveau de rouge. On le réduit un peu moins que pour la photo du coucher de soleil. Le résultat sont des tons rouges plus faibles, mais l'arrière plan qui a obtenu une légère teinte qui contraste avec le modèle (un très léger vert émeraude)
  2. On augmente la saturation de toutes les couleurs pour obtenir à nouveau une couleur de la peau plus appétissante. L'arrière plan obtient également une teinte plus prononcée qui contraste avec la teinte de la peau.
  3. Si le modèle a une peau très claire, on a souvent un résultat jaunâtre. En sélectionnant la couleur jaune uniquement, il est possible de la déplacer légèrement vers le rouge pour lui donner un teint plus hâlé. L'effet doit être subtil, il ne faut pas qu'il ressemble à un modèle qui fait une compétition de body building et qui s'est enduit d'un produit orange affreux.

Léger déplacement du jaune vers le rouge

Photographier par soleil couchant


Original Corrigée


Original Corrigée

Pages qui selon Google pourraient vous interesser