[XSSI Error in directive include in line 9: Not Found] Photographie » Shooting Days » septembre 2006

Nous avons loué une maison à Escalles même, au pied du Cap Blanc-Nez, à une centaine de mètres de la mer. Chaque jour, nous allons à la plage pour une courte série de photos. Les boys étaient trop fainéants pour grimper le Mont d'Hubert, donc chaque fois nous avons pris la voiture. Quand je suis en vacances, je fais une cinquantaine de kilomètres par jour, y compris la grimpette du Cap Blanc-Nez.

Le premier jour, il faisait trop mauvais pour une séance-photo. Nous en avons profité pour faire les achats. Nous n'avons pas visité tous les endroits possible, ce qui fait qu'il nous reste de nombreux villages à découvrir. Nous devons au moins encore aller à l'embouchure de la Canche et de la Slack (réalisé en 2007) et visiter le port de Dunkerque (prévu pour 2008).

4 septembre

Nous nous sommes arrêtés dans un champ aux environs de Wissant. Les moissons étaient prêtes à être rentrées et les meules de foin sont un bon arrière-plan.

Une seconde séance est organisée dans le village d'Audresselles, dans les rues même et sur les rochers qui mènent à la mer. La plage est différente de ce qu'on trouve en Belgique: pas de sable fin, mais des rochers et des cailloux. Le soleil frappe fort et la qualité des photos n'est pas fameuse.

Nous sommes aussi allé à Ambleteuse à l'embouchure de la Slack. Malheureusement beaucoup trop de soleil et pas d'endroits à l'ombre. De plus, nous étions du mauvais côté de la Slack et pas moyen de traverser (il avait beaucoups plu en août et le courant de la Slack était très fort). C'est un endroit qui sera souvent utilisé en 2007.

Sur le chemin du retour, encore quelques photos à un rond-point près d'Audinghen et le soir quelques photos au pied du Cran d'Escalles. Le soleil est parfait.

5 septembre

Ce jour, nous sommes restés dans les environs, toutes les photos ont été prises au Mont d'Hubert et au Cran d'Escalles. Le matin, séance en haut, l'après midi en bas.
Le soleil frappe fort, ce qui fait que toutes les photos ont une qualité "photo de vacances": beaucoup trop de contraste qu'il n'est pratiquement pas possible de réduire en utilisant le flash. Les appareils digitaux ont toujours une latitude de pose limitée et ne sont pas en mesure de reproduire correctement la dynamique ambiante. Par contre, la lumière est parfaite dans le bunker.

C'est probablement ce jour que j'ai été contacté par une famille de touristes, genre nouveau-riche, Mercedes pour papa et BM pour maman (ou l'inverse). Papa, maman, la fille et le fils, tous bien gras et dégoulinants de sueur et de nivéa. Me voyant travailler avec des modèles, ils m'ont demandé de prendre quelques photos de la famille. Il était 14 heures et le soleil frappait fort: le moment le moins recommandé pour prendre des photos. Quel appareil avaient-ils? Une sorte de webcam de marque Thrust sans écran LCD, sans possibilités de réglage. Le photographe qui m'accompagnait commencait déja à rigoler. J'ai expliqué aux gens qu'ils feraient mieux de prendre les photos à l'ombre car l'appareil n'est pas en mesure de prendre des photos correctes quand il y a beaucoups de soleil et des ombres franches. Cela est en partie dû au fait que les appareils photos subminiatures n'ont pas de diaphragme qui ferme à plus de ƒ/8. Mais non, ils voulaient des photos au pied du Cran d'Escalles, avec le Cap Blanc-Nez à l'arrière-plan. A cause du soleil éblouissant, la famille ne pouvait garder les yeux ouverts. Je leur explique le truc 3-2-1-photo. Le second photographe observe la scène à partir d'un rocher. Je commence à compter: 3-2-1-photo.

Sur le momment même, je ne savais pas exactement ce qui s'était passé, mais le photographe est tombé de son rocher. Ce n'est qu'après qu'on ma tout expliqué, car pendant une séance photo tu es tellement concentré que tu ne remarques pas ce qui se passe aux alentours. Il se fait donc que les enfants, quand ils ont ouvert les yeux, regardaient chaque dans une autre direction. On aurait dit que toute la famille était en train de loucher. C'était tellement débile que le photographe a attrapé le fou-rire. Les passants se sont mis à marcher très lentement...

Cela a vraiment commencé quand les modèles sont arrivés. Il se sont intercallés parmi la famille et ont joué des pectoraux: "Good body! Six pack!" La famille ne savait plus ce qui leur arrivait. De nombreuses personnes commencent à se reassembler autour du groupe et la famille déja fort rouge à l'origine devient franchement écarlate. J'ai pris des photos jusqu'à ce que l'appareil rende l'âme (la carte intégrée était probablement remplie). Je n'ai malheureusement aucune photo de l'affaire, le photographe qui nous accompagnait était toujours pris d'un fou rire.

6 septembre

Le matin, une courte séance en vêtements de foot était prévue. Quand Benny était enfin prêt, le soleil était déja bien haut et la lumière était trop forte. Généralement, les photographes professionnels ont un problème quand il y a trop de soleil, pas quand il y en a trop peu. C'est pour cela qu'ils utilisent des tentes semi-transparentes pour tamiser les rayons de soleil quand un shooting en extérieur est prévu. Mon Canon 20D a des problèmes quand le contraste est trop prononcé. C'est pour cela que j'utilise de plus en plus souvent mon ancien Sony DSC-F828 pour les séances photo (bookphoto) quand le soleil frappe fort. La qualité des photos en tenue de sport n'est pas fameuse.

L'après midi, nouvelle séance au Cran d'Escalles. Facile, c'est à quelques minutes de marche. Cette fois ci, c'est une séance wetstyle, donc avec des habits mouillés. Amusant, mais les séances durent trop longtemps à mon avis. Il y an encore tellement d'autres endroits à visiter!

Habits blancs: la photo est surexposée quand on fait la mise au point sur le visage
Le soir, de retour à Audresselles à la demande d'un des photographes présents. Nous avions déja visité cet endroit, mais cette fois ci on prend des photos avec des vêtements blancs. Je n'aime pas les vêtements blancs: les photos risquent d'être sur-exposées si tu fais les réglages sur le visage. La texture des vêtements se perd. Encore heureux que les photos n'ont pas été prise à l'heure de midi.

7 septembre

Journée de repos avec seulement une séance en fin d'après midi. Beaucoup de vent, mais les photos de ce jour sont techniquement les mieux réussies de la semaine. Direction Boulogne, sortie Terlincthun et puis tout droit jusqu'à ce que tu arrives à la départementale 940. Un des plus beaux endroits de la Côte d'Opale.
On a refilé un appareil photos aux modèles qui pouvaient ainsi s'essayer à la photographie. Le temps était changeant, ce qui veut dire qu'il faut continuellement modifier les réglages de l'appareil photo (un vrai photographe travaille en mode manuel). Le soleil était idéal en fin de journée, malheureusement il commencait à faire très froid et nous avons du rentrer. Ma carte de visite contient deux des photos prises ce jour.

Il est difficile d'obtenir de bonnes photos quand tu travailles avec un groupe de modèles car il faut tenir compte de nombreux paramètres: les modèles doivent tous avoir les yeux ouverts et avoir la bonne pose, ils ne peuvent pas se faire de l'ombre et il est impossible d'utiliser un flash. C'est pour cela que des sessions individuelles furent aussi organisées.

8 septembre

Le matin, nous avons réalisé un bookphoto pour un modèle. l'après midi, de nouveau au Cran d'Escalles et le soir dans un champs aux alentours. Après notre passage, il ne restait plus grand chose des meules de foin.

Shooting days

Rencontres photographes et modèles

Septembre 2006

Tout le site reçoit une nouvelle mise en page en 2013. C'est assez surprenant de relire les textes (que je n'ai pas modifié) 8 ans plus tard. Presque une éternité, pendant ce temps j'aurai usé 3 appareils photo.
4 septembre 2006

A la mer à Audresselles
5 septembre 2006

Style "Boysband" dans un bunker au Mont d'Hubert
6 septembre 2006

A Audresselles
7 septembre 2006

Boulogne sur Mer: Benny en Maarten


Boulogne sur Mer


8 septembre 2006


Terrain de foot à Escalles

Pages qui selon Google pourraient vous interesser