Photographie » Shooting Days » Mai 2018

Les Shooting Days Internationaux de 2017 ont eu beaucoup de succes, c'est ainsi que nous avons décidé d'organiser les shooting days de 2018 au même endroit.

Mercredi 9 mai

Premier jour, il n'y a pas de modèles présents. C'est déjà 500€ de jetés. Les modèles n'arrivent que le jour suivant à partir de 10 heures, et les shootings ne commencent vraiment que vers midi: encore une demi-journée de perdue.


Jeudi 10 mai

Les photos sont montrées dans l'ordre chronologique par jour et même par heure. Les photos de la première et de la dernière journée ont uniquement été prises à la maison.

La troisième photo à droite a été prise à l'ombre, mais en utilisant un réflecteur qui produit un éclairage plus doux.

A l'origine, le but était d'organiser un shooting à Cologne le premier jour, près du Rhin. C'est un endroit avec de nombreuses possibilités et c'est pour cela que j'avais voulu y aller. Les modèles allemands seraient alors rentrés avec nous à la maison en Belgique à la fin des shootings. Mais il n'y avait pas de modèles allemands qui étaient interessés, donc pourquoi aller spécialement à Cologne? C'est également la raison pour laquelle il n'y avait pas de modèles belges le premier jour: les shootings auraient dû commencer en Allemagne. Finalement, on a quand même eu deux modèles allemands.

Comme il n'y avait pas de shootings en Allemagne, nous sommes restés à la maison: la piscine, le jacuzzi et les différents jardins. Un studio a été installé dans la salle de fitness. Les shootings, je les ai plutôt fait derrière l'église où c'est plus calme et où on n'est pas dérangé.

Il y avait quelques modèles du concours Best Model for Belgium qui étaient présents. Ici aussi, certaines personnes qui s'étaient inscrites ne sont pas venues. Il n'y a en pratique pas de différence entre les modèles qui font des shootings pour le fun et les modèles qui veulent devenir professionels.

C'est dommage, car une séance "apprendre à défiler" était également prévue le vendredi et le samedi, et certains modèles en avaient bien besoin.

Deux photographes allemands sont resté loger (tout comme l'année dernière) et un troisième photographe allemand faisait la navette. Il n'y a que 20 minutes jusqu'à la frontière allemande ou néerlandaise.


Quand je transforme une photo en noir et blanc, ce n'est pas une opération mécanique que j'effectue.

Je sélectionne un des canaux de couleur (rouge, vert ou bleu) et j'utilise ce canal pour l'image monochrome, mais si le résultat n'est pas suffisant, je réduis individuellement chaque couleur.

Ensuite la photo est parfois transformée en duo-tone (une photo qui utilise deux "encres", par exemple le noir et le bleu).

Vendredi 11 mai

Nous allons au sanatorium du Dolhain (commune du Limbourg). C'est un des endroits les plus interessants, et j'ai pris les meilleures photos ce jour là. On peut travailler à son aise, mais c'est dommage que l'endroit est de plus en plus un terrain d'airsoft. Il y a partout d'anciennes cabines pour aller voter, cela permet aux joueurs de s'abriter, mais c'est une horreur pour les photographes.

Certaines salles ont reçu de nouveaux murs en béton et les fenètres (ou ce qu'il en restait) ont été remplacées par des fenètres en plastique. Certaines salles ressemblent plus à des pièces d'une maison en construction où on ne voit que le gros-œuvre. Ce n'est plus vraiment un endroit urbex, mais un endroit adapté à l'airsoft, avec un quartier général au rez-de-chaussée. Il y a encore des endroits interessants, par exemples les escaliers sur le coté du batiment.

Plus d'infos sur le
sanatorium de Dolhain

Il fait bien chaud et il n'y a pas de vent. Nous allons même sur le toit pour prendre des photos. La vue est superbe. La Vesdre serpente au pied du sanatorium. L'eau très pure était utilisée pour nettoyer la laine à Verviers.

C'est simplement dommage que le gestionnaire a allumé un feu avec tout le brol qu'il a trouvé sur le terrain (principalement des bouteilles en plastique). Au bout de quelques minutes tout le batiment était enfumé et on a du continuer au dehors (là où se trouve encore la camionette de pompiers, chaque année un peu plus déglinguée).

En plus des photographes allemands, il y a deux photographes belges qui logent à l'hotel à Liège même. Ces deux photographes supplémentaires viennent bien à point, car nous avons beaucoup de modèles aujourd'hui. C'est plus agréable de travailler quand il y a autant de modèles que de photographes (ou un modèle de plus que le nombre de photographes).

Le système avec les photographes qui logent à l'hotel est un système interessant, car le soir il y a trop de monde à la maison. C'est également une des raisons pour laquelle les shootings ont lieu aux alentours: la maison, bien que très grande est trop petite pour une telle bande.


Le thème général de ce jour est militaire et sécurity, mais nous n'obligons pas les modèles à utiliser ce thème. Le thème va bien avec l'endroit et il y a eu de belles photos qui ont été prises sur ce thème par d'autres photographes. Mais j'ai préféré ne pas forcer les modèles à remettre les habits militaires: un jeans bleu, un t-shirt vert et des lunettes de soleil suffisent également.


Samedi 12 mai

Nous allons aujourd'hui à l'université de Liège. C'est un endroit très étendu et nous y allons pratiquement chaque année. Les deux photographes allemands, les deux belges et moi-même sont sur les lieux. Les deux photographes allemand travaillent continuellement ensemble et prennent les même photos. Pourquoi encore les inviter tous le deux? C'est un problème auquel je dois trouver une solution pour les shooting days suivants.

L'ambiance est bon enfant et il y a un mélange de modèles qui viennent pour un ou deux jours.

A la fin d ela journée, on décide d'aller manger quelque chose près de Liège même. Les modèles ont touvé le macdo le plus proche, malheureusement au centre ville. On perd pratiquement une heure et il n'y a pas de parking dans le coin. A Liège les batiments sont imposants, mais tout le centre-cille est sale et moche. J'ai plus faim quand je vois l'état du macdo où les modèles nous ont enmenés. Conclusion: ne laissez jamais les modèles décider où on va manger, c'est dégeulasse et même les cochons n'en voudraient pas. Ne laissez pas non plus les modèles choisir un endroit pour un shooting et ne leur laissez pas le choix des habits si vous voulez éviter la catastrophe.

Les deux photographes belges nous quittent et rentrent chez eux. Un des photographes allemands est fort malade et il rentre également ce soir. Il ne reste donc plus que deux photographes sur place. On n'organise plus de shooting en soirée à la maison (par exemple à la piscine avec des flashes et un générateur de fumée comme l'année dernière). En fait, on n'utilise pas ce que la maison offre de possibilités.

Pour ce jour, j'ai deux photos qui peuvent être qualifiées de bonnes. Un des modèles (Tomas) pose vraiment très bien et s'adapte bien aux différentes situations. C'est pourtant son premier shooting.

Un autre modèle est venu avec sa petite amie, et déjà le premier soir il y a des problèmes quand la bande de jeunes sort en ville (c'était à prévoir, et c'est pour cela que je n'invite pas de filles). Mais elle était soi-disant modèle et donc en théorie plus "professionelle". En fait elle a surtout posé avec un autre modèle, et c'est donc normal que le soir venu l'orage ait éclaté. Le lendemain, ils sont restés au lit jusque passé 10 heures et n'ont donc pas participé aux shootings du jour.


Dimanche 13 mai

Il commence à pleuvoir et il continuera à pleuvoir pendant toute la journée. Le but était de travailler avec deux groupes: un groupe serait resté à la maison pour faire des shootings à la piscine et un second groupe serait allé à la gare de Hombourg située à quelques kilomètres de la maison. Nous avions fait un tel planning l'année passée, et cela a très bien fonctionné. Mais cette année ci nous n'avons que deux photographes et il fait trop mauvais pour aller à la gare.

Contraint et forcé, on fait à nouveau un shooting au studio. Encore une journée de perdue, en fait. J'en ai marre du beau mur en pierre du studio.


Conclusion

Quand je regarde les photos, je me rend compte que je n'ai pas tellement de bonnes photos (des photos qui sont techniquement en ordre, mais qui peuvent également être utilisées pour la promotion des activités futures). C'est pas que je deviens plus critique, mais les clichés doivent au moins répondre à des critères minimum, et je ne suis pas du genre à publier cinquantes versions d'une même photo. Je n'ai pas plus de photos interessantes que lors d'un shooting sur un jour.

Je me dépèche de retoucher les photos pour les modèles, mais ce n'est pas normal que toutes les photos soient retouchées au bout de moins d'une semaine (retouche chaque soirée pendant 2 heures). Quand je fais un shooting individuel, cela me demande également 5 jours pour retoucher les photos.

Il n'est pas possible d'être sûr que les modèles vont effectivement venir. Il y en a 21 qui ont confirmé leur présence le mercredi, et seul 11 sont effectivement venus. Quand il y a un problème, quel qu'il soit, c'est toujours de la faute de l'organisateur.

Plus de deux journées ont été perdues: le mercredi parce qu'il n'y avait pas de modèles, le jeudi à cause des shootings à la maison (c'est pas mon style de photos) et le dimanche à cause de la pluie qui m'a forcé à travailler au studio. Si je veux, je peux louer un studio pour toute la journée au dixième du prix de la maison.

En fin de compte, c'est beaucoup d'argent pour seulement deux journées interessantes. Heureusement que les frais sont en grande partie payés par la publicité sur les différents sites que j'héberge, mais l'argent aurait pu être mieux utilisé. La formule des Shooting Days doit être adaptée, c'est vraiment devenu très visible cette année.

Il y a de nouveau des shooting days en septembre, cette fois à Vogelsang, juste passé la frontière avec l'Allemagne. C'est un endroit qui m'a beaucoup plu l'année précédente (et les années d'avant) et j'ai pu réaliser de belles photos. On va peut être se diriger vers une telle formule: un hotel/auberge de jeunesse qui est louée à moitié et dont on utilise la région pour les shootings.

Jeudi


Vendredi

Pages qui selon Google pourraient vous interesser