Photographie » Shooting Days » Comblain la Tour 2021

Shooting Days Internationaux
Belgium Model Academy

Le relais de la poste
Comblain la Tour

septembre 2021

Pour le second Shooting Days de l'années 2021, nous sommes allés à une maison où nous allons régulièrement, au moins une fois par an. Cela permet d'avoir ses repères: le magasin le plus proche, la gare, la pharmacie (ce sont trois éléments qui sont présents à chaque shooting days) et les éléments qui vont servir de décor aux shootings. Et il y a même une petite épicerie qui s'est installée quelques maisons plus loin: ils vendent de très bons cuberdons et les modèles en ont mangé plus d'un kilo en deux jours.

A plusieurs endroits on voit encore les dégats des inondations de juillet: des restants d'habits qui pendent aux arbres le long de l'Ourthe, une indication jusqu'où l'eau a monté, des traces de boue sur les maisons. Même une cimenterie a complètement été ravagée par les eaux!

International Shooting Days (planning 2022)


Vendredi

Les photographes et les modèles arrivent en fin d'après midi. Il fait déja noir quand tout le monde s'est installé et a mangé. Le premier jour, tout le monde se regarde en chien de faience à table. On tente de faire quelques photos dans la rue, mais à cause de l'éclairage monochromatique (lampes au sodium) on ne sait faire que des photos en noir et blanc.

Avec mon flash mobile je fais quelques photos près d'un batiment dans le parc. L'effet est plutot bizarre, mais on passe le temps. Je ne suis pas grand fan de l'utilisation de flashes, et ce sont surtout les autres photographes qui les utilisent (je prend toujours deux sets avec moi).

Pour ce week end, il y a une grande différence par rapport à tous les shooting days précédents: j'ai fait appel à un modèle pour aider lors des shooting days. Le matin, je fais les achats au magasin du coin et je prépare des œufs, et puis le modèle prend la relève poua aider à débarasser. Cela fait toute la différence avec les shooting days précédents. Je ne suis plus stressé et je n'ai plus mal au dos.


Samedi

Comme c'est de tradition, on va à mes endroits de prédilection: l'université de Liège et le fort de la Chartreuse.

C'est ici qu'un des modèles me dit que certaines de mes photos ont des problèmes. Je regarde, et en effet, certaines photos ont un flou artistique (qui ne dérange pas trop pour des photos de mannequins). Mais les parties fortement éclairées ont parfois des trainées, et ca j'aime moins, car mon style ce sont justement les photos fortement constrastées. Comme l'effet est apparu lentement, je ne l'ai pas remarqué, mais maintenant je vois l'effet sur certaines photos récentes.

Il y a probablement de la poussière qui est entrée dans l'optique que j'utilise le plus souvent (Canon EF 70-200 ƒ/2.8). Les autres optiques n'ont pas ce problème. J'ai cette optique depuis 12 ans et elle a souvent trainé au fond de ma voiture. Bien que l'optique garde la même longueur indépendamment de la position du zoom, elle a quand même avalé de la poussière. Cela promet pour la nouvelle optique (RF 70-200 ƒ/2.8) qui se rallonge quand on zoome.

Il va falloir passer au nouveau système de Canon, puisque les appareils reflex et les optiques qui vont avec ne sont plus fabriqués. De canon 5D MkIV je dois donc passer au canon R5 et changer mes optiques. Contrairement au passage de la norme Canon FD à la norme Canon EF (c'était dans les années 1987-1990), il est possible de continuer à utiliser les anciennes optiques EF si on utilise une bague d'adaptation.

Je passe souvent au noir et blanc qui dans certains cas donne vraiment un plus aux photos. En éliminant successivement les couleurs (en faisant virer chaque couleur individuelle au noir ou au blanc) je crée des photos différentes. C'est comme la photographie argentique avec un filtre jaune ou vert, mais avec infiniment plus de possibilités.

Matthias était un modèle présent aux Shooting Days de Huy, c'est le seul qui est resté tous les jours, mais manque de temps, je n'ai pas eu la possibilité de travailler avec lui à ce moment. Pendant les shooting days, je préfère me concentrer sur les modèles étrangers (que je n'aurais probablement plus la possibilité de photographier plus tard). Mais cette fois ci, j'ai prévu un shooting spécifique au Fort de la Chartreuse avec lui. De toute façon, les modèles étrangers ne sont pas top ce week end.


Au milieu du fort de la Chartreuse
La végétation devient de plus en plus envahissante et
les batiments sont en très mauvais état,
avec le plancher qui s'est effondré dans certains couloirs.


Dimanche

Le dimanche, le but était d'aller à l'Ourthe, près d'un barrage et d'une cimenterie. Mais la cimenterie a été emportée par les inondations de juillet et il ne reste pratiquement plus rien des installations. Ce qui reste encore a été cloturé et il faut trouver un autre endroit.

On commence par un shooting aux environs de la maison: le parc, la rivière, la gare,.. On va ensuite à un autre endroit que j'aime bien, malgré le fait qu'il n'est pas possible de jouer avec l'ombre et la lumière ici. Il n'y a pratiquement pas d'endroits couverts. C'est la carrière de marbre de la Préalle.

Les modèles viennent d'environements différents: il y a des modèles belges, allemands et des Pays Bas, ce qui en fait une activité enrichissante pour tout le monde. Certains viennent pour un seul fotoshoot, d'autres participent à un concours,...

C'est ici qu'un nouveau modèle vient nous voir. Il vient de la frontière entre la Belgique et les Pays Bas et il a déjà l'arrogance de certains hollandais. Il ne semble pas aimer mon style de photos et refuse que je les publie. C'est pas le but des shooting days: tous les photographes peuvent travailler avec tous les modèles et publier les photos. Si comme modèle tu ne veux pas que le photographe publie tes photos, tu le paie (pour un shooting en extérieurs il faut débourser 500€).

Après les shootings tout le monde rentre à la maison pour prendre ses valises et chacun repart dans son coin. Je reconduis le modèle qui m'a aidé jusque chez lui près de Bruxelles et je rentre à mon aise. Avec l'aide que j'ai reçu, c'est un des meilleurs shooting days, j'ai enfin eu le temps de travailler avec pratiquement tous les modèles


La semaine d'après

Un des modèles ne pouvait venir que pour quelques heures pendant un seul jour, j'ai alors prévu un autre shooting à une date ultérieure. Quelle chance, il faisait encore beau ce jour.

Le point de rendez-vous est la gare de Gembloux. Comme d'habitude, j'arrive avec une demi heure d'avance et je vois plusieurs batiments à l'abandon en face de la gare. Idéal pour un petit shooting!

L'endroit n'est pas parfait: je préfère les fenètres qui ne sont pas trop grandes pour avoir la lumière plus concentrée. De plus les batiments sont squattés et je ne me sens pas vraiment à mon aise.

Il fait gris au début et puis le soleil apparait en fin de journée. Il se fait tard, la lumière pénètre par les grandes baies et traverse tout le batiment. C'est un nouvel endroit et je n'ai pas vraiment de repères quels sont les points les plus interessants. Les étages sont éliminés d'office, à part le plancher et le plafond il n'y a absolument rien aux étages.


Si si, la lumière est vraiment comme cà
Les rayons du soleil traversent un plastique jaunâtre et frappent le sol.


12

Vendredi


Samedi


Dimanche

Pages qui selon Google pourraient vous interesser

-