Photographie » Technique » Film » Développement » La photo instantanée

Après des années, la photo instantanée est de retour. Il s'agit toujours d'un procédé chimique basé sur le principe du Polaroid.

La photographie instantanée est de retour et est encore basée sur un procédé chimique, le seul système qui permet des appareils compacts et l'obtention immédiate des photos.

Il existe encore deux systèmes sur le marché:

Fuji a fabriqué des systèmes de photographie instantanée depuis les années 1980 (en collaboration avec Polaroid), mais ces appareils n'étaient disponible que pour les marchés locaux, pour ne pas concurrencer Polaroid. Quand les brevets ont expiré (dans les années 1990), Fuji a lancé sa gamme internationnalement. Quelques années plus tard, Polaroid a cessé la production de film instantané.

Le système se compose d'un appareil photo argentique (donc sans capteur) qui est alimenté avec un pack de feuillets photosensibles (10 feuillets par pack). La sensibilité est de 800ISO, ce qui suffit pour des applications courantes. Le diaphragme est très petit en cas de photos prises à l'extérieur.

Comme tous les systèmes à développement instantané, la photo est toujours plus petite que l'appareil et il n'est pas possible de faire des copies.

Principe du développement instantané

Après l'exposition de la feuille, celle-ci est éjectée. Des rouleaux la compressent, libérant les produits de développement. Le développement se fait à l'air libre, mais la photo est encore sensible à la lumière pendant près d'une minute après le début de l'exposition. Pour réduire cette sensibilité juste au début du développement, le produit de développement contient un colorant noir. Les films Polaroid alternatifs ("Impossible Project") n'ont pas ce colorant et restent sensibles à la lumière jusqu'à la fin du développement. Il faut protéger la photo de la lumière.

La technologie est la même pour le développement instantané Polaroid et Fuji. Chaque photo se compose de deux feuillets, le réactif (reagent) pouvant se répandre entre les deux feuillets. La feuille inférieure (cover sheet) est en plastique transparant et ne joue aucun role dans le développement. Les réactions se produisent dans le feuillet supérieur (active sheet). L'exposition se fait par le bas et la vision par le haut (on dirait le système Autochrome des frères Lumière!).

Il s'agit de film intégral, c'est à dire qu'il contient tout en un seul élément. Chaque photo contient une pochette avec du produit de développement. Il n'est pas nécessaire de séparer deux feuillets après le développement.

La photo à développement instantané

Fuji Instax
Leica Sofort

Le feuillet actif se compose de couches sensibles aux teintes primaires (rouge, vert et bleu) et de colorants secondaires (cyan, magenta et jaune). On reconnait ici bien les couleurs primaires du système additif et les couleurs fondamentales du système soustractif.

Entre les couches sensibles il y a un filtre de couleur: toutes les émulsions sont par exemple sensibles au bleu, mais l'émulsion bleue n'est sensible qu'au bleu. C'est pour cela que la composante bleue est filtrée dans la couche intermédiaire inférieure (filtre jaune).

L'exposition active l'émulsion sensible et pendant le développement, l'argent va se lier aux colorants complémentaires de la couche correspondante, les rendant insolubles et les empèchant de migrer. Après le développement, tous les pigments provenant d'une couche non-exposée auront migré (dye migration), produisant un point noir (cyan + magenta + jaune = noir), tandis qu'un point exposé par la lumière blanche ne liberera aucun pigment, laissant cet endroit en blanc.

Sous la couche qui reçoit les pigments lors du développement (couche de vision ou couche positive), il y a une couche réfléchissante pour qu'on ne voit pas les couches inférieures foncées.

Mais ce n'est pas tout. La réaction de développement se produit en milieu alcalin dans le feuillet supérieur, mais il faut que la réaction cesse au bout d'un temps déterminé (pour assurer la stabilité des colorants). Le feuillet inférieur se compose (entre autre) d'une couche d'acide polymérisé et d'un isolant qui va se dissoudre dans le réactif, libérant au bout d'une minute l'acide qui va neutraliser la base et stopper toutes les réactions. Simple, non?

La photo instantanée moderne: Fuji et Leica

Les feuillets ne peuvent être utilisés qu'avec les appareils de la gamme Fuji Instax Mini et Leica Sofort. Chaque feuillet a une dimension de 86 × 54mm dont 62 × 46mm sont exposés. Il s'agit donc de photos grandeur carte de visite. Les photos restent assez sensibles mécaniquement et les garder dans son porte-feuille va irrémédiablement les endommager.

Il y a plusieurs appareils dans la gamme Fuji, du plus simple au plus compliqué: l'appareil le plus simple n'a aucun réglage, simplement un indicateur d'exposition et un petit réglage manuel du diaphragme. La plupart des appareils ont un flash, nécessaire en cas de photographie à l'intérieur (pour corriger la balance des blancs) et en cas de contre-jour (le flash fonctionne à chaque photo). Les appareils plus complexes permettent de faire des expositions multiples, une caractéristique propre aux appareils argentiques. Par contre il n'y a qu'un appareil Leica.

Les films Polaroid sont exposés et regardés d'un même coté, ce qui force à utiliser un miroir dans l'appareil pour remettre l'image à l'endroit. La chimie est par contre identique.

Toutes les photos ont un format similaire avec une zone non exposée d'un coté: c'est ici que se trouvait la pochette contenant le reactif. C'est ce coté qui sort en premier de l'appareil.

Zink

Certaines imprimantes ultra-portables utilisent un développement de type "Zink" (zero ink): il ne s'agit pas de développement chimique, mais d'un système physique basé sur l'apport de chaleur. Les appareils photo ont un capteur et il est possible de sélectionner les photos à imprimer. L'impression est borderless (sans bords blancs) puisqu'il n'y a pas de réservoir de produits chimiques.
Le feuillet supérieur contient les couches actives,
tandis que le feuillet inférieur sert de support transparant et contient un neutralisateur à effet retard..


Comment le réactif est étendu
L'image contient une erreur, le réactif étant répandu entre les deux feuillets pour permettre la migration des colorants vers la couche de vision.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser