Photographie » Fonctions » Fonctionnement d'un appareil photo

Photoscopes compacts

Un appareil compact ne dispose que d'un seul capteur, qui est mis à toutes les sauces, et c'est aussi le point faible du système.
Mise au point
La mise au point s'effectue par tatonnement, en analysant l'image et en déterminant si elle est nette ou non. Si l'image n'est pas nette, l'appareil ne sait pas si l'objet se trouve plus près ou plus loin. Combiné à la relativement faible vitesse d'échantillonage du capteur, la mise au point par détection du contraste est le point faible des appareils compacts. La mise au point est lente et ne permet pas de suivre un objet en mouvement.

Exposition et balance des blancs
Ici, le système compact est avantagé par rapport au reflex, en ce sens que le capteur reçoit l'image en son entièreté. L'appareil photo peut ainsi déterminer parfaitement l'exposition.

La balance des blancs est effectuée après la prise de la photo et est équivalente pour un compact ou un reflex. Il n'y a pas de balance des blancs en cas de capture en mode RAW.

Image live dans le viseur
Les viseurs purement optiques n'existent plus que dans les appareils vraiment basiques (sans zoom). Dès que le facteur de zoom a dépassé 3× il n'était plus possible d'utiliser un viseur optique suffisamment précis. Tous les compacts proposent un écran LCD où l'image live (et digitalisée) est visible. C'est un avantage si l'écran est de bonne qualité: il t'indiquera également si l'image est exposée correctement. L'image n'est renouvellée qu'un nombre limité de fois par seconde.

Prise de la photo
Et finalement, le capteur prend aussi des photos. Ici, le capteur est utilisé à sa plus haute résolution et utilise un obturateur électronique pour déterminer exactement le temps de pose.
Le fait que le capteur doit effectuer de nombreuses fonctions l'échauffe, ce qui produit un bruit de fond plus élevé, bien visible sur la photo dès qu'on augmente la sensibilité.

Pas d'obturateur mécanique

Un compact n'a pas d'obturateur spécifique. Le temps de pose est déterminé par le capteur même. Ce n'est que dans les circonstances extrèmes que cela est visible sur la photo: les parties fortement éclairées ont tendance à "baver" sur le restant de l'image. Un obturateur électronique est compliqué et encombre le capteur, ce qui réduit la taille effective des photosites. Beaucoups plus de lumière se perd sur l'électronique d'appoint, ce qui rend le capteur moins sensible.

Une sorte d'obturateur est malgré tout présent sour forme de diaphragme: il sert à protéger le capteur quand l'appareil est hors fonction. Le petit clic que tu entends quand tu éteins l'appareil est le bruit du diaphragme qui se referme d'un coup.

Motor drive

La fonction "motor drive" est la prise de plusieurs photos en rafale. Nous distingons généralement deux modes de fonctionnement: un fonctionnement rapide (si on peut dire) où les réglages sont fait une seule fois au début de la série et puis le capteur ne fait que prendre des photos. Avec le fonctionnement lent, l'appareil refait les réglages entre chaque photos. Les deux modes de fonctionnement ne sont pas disponibles sur tous les compacts. Même en mode rapide, un appareil compact n'atteindra jamais la vitesse de fonctionnement d'un reflex.

Fonctionnement d'un APN

Le marché de la photographie numérique se compose de deux catégories bien distinctes: les photoscopes ou compacts et les reflex.

La différence ne se limite pas seulement au fait que les reflex ont des optiques interchangeables: la différence est beaucoups plus profonde que cela!

Et n'oublions pas non plus les systèmes “Micro Four Thirds” (et Canon “M”) où un appareil de type compact est équipé d'optiques interchangeables.

Fonctionnement d'un reflex

Le fonctionnement d'un reflex est compliqué en comparaison d'un compact. Au repos, la lumière de l'objet est envoyée vers le verre dépoli via un miroir amovible. Dans l'oculaire, tu vois l'image réelle comme elle sera enregistrée, pas l'image digitalisée. En changeant d'objectif, on dispose pratiquement d'un nouvel appareil photo, car les caractéristiques de l'image sont déterminées en grande partie par l'objectif. Le capteur principal est inactif pendant cette phase d'observation.

Capteurs indépendants

La mise au point et l'exposition sont effectués par des capteurs indépendants qui sont actifs lorsque l'appareil est au repos. Ces capteurs sont spécifiquement construits pour la tâche et travaillent très rapidement. Un reflex est capable de mettre au point sur un objet en déplacement grâce à un stigmomètre (en calculant sa vitesse et en prévoyant sa position lors de la photo) et même le calcul de l'exposition est particulièrement rapide. Cela se remarque quand on utilise le flash: le flash d'analyse se confond pratiquement avec le flash effectif. Avec un compact, il y a parfois une seconde entre le préflash et l'éclair effectif.

Un point négatif est que le nombre de capteurs est limité: il se peut que la partie importante de l'image ne tombe sur aucun capteur. Le système peut ainsi prendre une mauvaise décision en se basant sur des données incomplètes.

Prise le la photo

Le miroir se rabat vers le haut pour laisser passer la lumière vers le capteur, l'obturateur à rideaux s'ouvre et la photo est prise. Le temps de pose est déterminé par l'obturateur, mais certains appareils utilisent un obturateur électronique pour les temps de pose très courts.

Obturateur à rideaux

Un reflex est équipé d'un obturateur très complexe aussi appellé obturateur à plan focal. Contrairement aux compacts qui ont un petit obturateur placé entre les lentilles de l'optique, le reflex a un grand obturateur placé juste devant le capteur. Il n'est pas possible d'utiliser le miroir comme opturateur, car il ne "ferme" pas bien, et en plus il n'est pas possible de controler précisément son fonctionnement. Même si cela aurait été possible, la partie inférieure de la photo aurait toujours reçu plus de lumière. L'emploi d'un obturateur à rideau te force à utiliser un flash spécifique (high speed) en cas de photographie créative (flash à l'extérieur).

Motor drive

L'appareil met au point pour la photo suivante lors du stockage de la photo précédente, un des avantages les plus visibles de l'utilisation de plusieurs capteurs. Un reflex peut prendre plusieurs photos par seconde.

Le miroir

Le rabat du miroir produit des vibrations qui sont parfois visibles lors d'un temps de pose entre 1/30 et 1/2. L'utilisation d'un statif n'élimine pas complètement le bougé. Pour avoir les photos les plus nettes possible, il faut rabattre le miroir quelques secondes avant la prise de la photo (ce qui est possible sur le reflex professionels).

Le miroir empèche aussi de placer les lentilles près de l'optique, ce qui est fort gènant pour les grand-angulaires et la macro-photographie. La vraie macro-photographie n'est pas possible avec des optiques ordinaires: il faut utiliser une optique macro spécialisée (généralement à focale fixe).

Le fonctionnement d'un reflex
est détaillé ici.

Motor drive

Le nom "motor drive" provient des premiers reflex (avec pellicule). L'entrainement et le réarmement se faisait par un moteur externe qui pouvait s'acheter en kit. Avec un tel accessoire, il était possible d'exposer un film de 36 photos en moins de 5 secondes.

Systèmes “Micro Four Thirds” et équivalents

Le système "Micro Four Thirds" est basé sur le système compact: il n'utilise pas de miroir et toutes les fonctions sont remplies par le capteur principal. Du système Four Thirds d'Olympus, il ne reprend que la taille du capteur. C'est donc un appareil qui fonctionne relativement lentement, il se place plus près des "basiques" que des reflex. La seule différence avec un appareil compact est la possibilité de changer d'optiques. En ce sens, il remplit un vide.

L'élimination du "mirror box" permet de placer les lentilles plus près du capteur. Il est possible d'utiliser les optiques Four Thirds classiques avec une bague d'allongement (ces optiques sont prévues pour une distance de capteur plus élevée), mais alors on perd un peu de l'avantage du système micro (sa petite taille). Les optiques du système Four Thirds ne sont pas vraiment prévues pour la mise au point par tatonnement (détection du contraste).

Les mêmes constatations sont d'application avec le système Canon EF-M: la taille du capteur n'a pas changé et les optiques classiques EF et EF-S peuvent être utilisées si on dispose d'une bague d'adaptation.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser