Photographie » Technique »Retouches sur ordinateur » Masque flou

Je décris ici uniquement les opérations qui ont un équivalent en photographie argentique, comme par exemple le masque flou.

Sur ces pages, je ne décris que les procédés qui ont un équivalent en photographie argentique. Vous vous êtes sûrement demandés d'où vient l'appellation “masque flou”. C'est bien simple... (mais d'abord, "likez" cette page)

A droite une photo d'un photographe qui m'a demandé comment augmenter la netteté de l'image (allez sur "original" et sur "après masque flou"). Il est possible d'utiliser des filtres couleurs (comme en photographie noir et blanc) pour faire ressortir les tons rouges (importants dans cette image ou tout est pratiquement vert), mais nous allons utiliser ici une autre manipulation.

L'image n'est pas vraiment nette. La netteté d'une image est l'acutance ou piqué. Il s'agit d'une impression visuelle d'une image bien focussée et n'a rien à voir avec la résolution (nombre de pixels) d'une image. Une image d'un appareil de 2.1 megapixel (Sony DSC-F707) peut avoir un meilleur piqué qu'une image d'un APN récent de 15 megapixel. Disons en gros que la qualité de l'optique détermine le piqué et le capteur la résolution.

Copie de contact

Avant de vous expliquer les délices du masque flou, je dois vous montrer comment on fait une copie par contact (sans agrandisseur). L'original est aussi grand que l'image que nous voulons obtenir (nous travaillons pour cela avec des plans films négatifs). Nous mettons les deux films l'un sur l'autre, le papier sensible en dessous et le film négatif au dessus (les émulsions argentiques sont en contact). On illumine le tout et on développe. La copie est développée en négatif et nous obtenons un positif (Négatif × négatif = positif). Rien d'extraordinaire jusqu'à présent, sauf que nous avons utilisé l'agrandisseur comme source de lumière ponctuelle.

Masque flou

Pour faire un masque flou on utilise du papier à haut contraste (grade 5), on dit aussi un papier dur. Ce papier donne une image si contrastée qu'il n'est pas utilisable pour la copie ordinaire (par contact ou via l'agrandisseur): ce papier spécial ne sert que pour l'application d'un masque flou (ou pour l'application d'une trame en imprimerie). Une copie classique produirait une image bien trop contrastée, avec les tons clairs ou foncés devenus blanc ou noir.

Mais nous allons tempérer le contraste en utilisant une copie positive dont l'image se trouve à distance du film sensible (face argentique vers le haut). L'image positive qui agit comme "masque" pour normaliser le contraste est ainsi devenue légèrement floue. C'est d'ici que nous vient le terme de “masque flou”.

L'image positive va réduire le contraste, sauf aux zones de transition. Le contraste sera normalisé, mais pas les détails. On obtient ainsi une image avec un contraste normal, sauf aux zones où il y a un changement brusque de l'intensité. Nous avons augmenté le micro-contraste.

Nous pouvons utiliser la fonction ”masque flou“ dans l'univers numérique sans faire appel à des produits chimiques dangereux. Photoshop dispose d'un masque flou, mais ce filtre agit sur tous les canaux couleur, ce qui n'est pas le but recherché. En effet les canaux de couleur contiennent souvent un bruit de fond. Quand on augmente le micro-contraste, on va également augmenter le bruit de fond.

Ce que nous voulons, c'est augmenter le micro-contraste monochrome. Nous transformons l'image RGB en mode Lab, sélectionnons la luminance et appliquons le filtre. Contrairement aux filtres couleurs où nous sélectionnons une couleur, nous devons ici travailler sur l'image monochrome. Augmenter le micro-contraste d'un seul canal couleur produit de vilains défauts (voir la page contraste local).

Un petit conseil encore: pour obtenir rapidement une image acceptable quand il y a une légère brume faites l'incantation magique SHIFT-CONTROL-L (auto levels) qui corrigera le contraste général. Après cela, une légère augmentation du contraste local peut être nécessaire.

Cette procédure peut être stockée comme fonction macro et être effectuée avec une seule touche. Si la première partie peut être utilisée pour toutes les photos, il faut limiter l'utilisation de la seconde partie (en vert) aux paysages:

Si l'utilisation d'un filtre UV n'a aucun effet, il n'en va pas de même du filtre polarisant. La lumière réfléchie (vitre ou plan d'eau) est polarisée et il est possible d'éliminer le reflet. Les minuscules goutelettes d'eau présentes dans la brume polarisent aussi la lumière: il est ainsi possible de neutraliser la brume. L'effet n'est possible que si l'objet se trouve à angle droit par rapport aux rayons du soleil. Son utilité est donc limitée en pratique.

Le masque flou élimine les menus détails

Un problème de la fonction "masque flou" est la perte de détails très fins. L'image semble plus nette, elle a plus de piqué, mais les détails les plus fins ont été absorbés par la correction.

Un exemple simple à droite: une image avec un seul passage de gris foncé à gris clair. Les défauts de l'optique et le bougé font que la bande de transistion est de 10 pixels. Si nous exécutions notre masque flou, la bande de transition est devenue 20 pixels de large, avec un dépassement de 5 pixels de chaque coté. Les détails qui auraient pû être présents dans cette transition sont perdus.

Le masque flou doit être limité à un rayon très faible (idéalement juste inférieur à la perte de netteté causé par l'optique). Le masque flou est interessant pour les images qui doivent être réduites: en appliquant le masque avant de réduire l'image, on limite au maximum la perte de l'accutance. Les détails qui sont perdus par le masque flou auraient également été perdus par la réduction de taille de l'image.

Le masque flou (ou du moins son équivalent numérique) est utilisé dans les téléviseurs grand-écran à haute résolution (par exemple 4k) quand la source est à résolution plus basse. L'application d'un masque flou numérique permet d'éviter la sensation de "manque de netteté" par rapport à une source haute définition. Il s'agit bien évidemment d'une impression de netteté (augmentation de l'acutance).

Masque flou
pour améliorer l'accutance


Original Après masque flou


Copie par contact
développée en négatif pour donner un positif


Masque flou

Perte de détails:
Une bande floue de 10 pixels est une valeur normale quand on travaille avec un Canon 50D (15 megapixel) et l'optique de base EF-S 18-200

La même photo va être traitée selon une procédure différente (qui a aussi ses origines dans la photographie argentique): l'utilisation de filtres couleurs.. Ici aussi, nous imitons en numérique ce que le photographe argentique faisait depuis des décennies.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser