Photographie » Technique » Retouches sur ordinateur » Photographe à la va-vite

Un photographe à la va-vite est un photographe qui donne directement toutes les photos aux modèles, sans les choisir et sans les retoucher.

Le photographe à la va-vite (qu'on appelle “Shoot & Burn” dans les pays anglo-saxons) fournit directement toutes les photos aux modèles. C'est une technique qui est née avec le début de la photographie numérique et les graveurs de CD-ROM. Si à première vue cela semble être avantageux pour les modèles qui recoivent beaucoup de photos, en fait cela a surtout des inconvénients.

Un certain nombre de photographes (surtout de l'ancienne génération) ne sait pas travailler avec Gimp ou Photoshop. Le photographe à la va-vite est souvent une personne plus agée (mais pas nécessairement!). La caractéristique commune c'est qu'il veut en finir au plus vite sans trop se fatiguer.

Les appareils numériques vont corriger automatiquement les paramètres de la photo et la plupart des photos seront bien exposées. Mais cela ne veut pas nécessairement dire que les photos sortiront du lot. En travaillant de la sorte, tu produis un travail standard, sans te démarquer du lot. Un modèle avec un selfie-stick aurait aussi bien pu faire l'affaire.

Dans tous les cas c'est une méthode à éviter pour les photographes qui réalisent les books de modèles. Une agence n'a pas besoin d'une centaine de photos, mais de deux ou trois photos. Ces photos doivent vraiment sortir du lot, car un directeur d'agence a des centaines de photos qui lui passent devant le nez.

Je connais un photographe professionnel qui fournit trois photos au modèle (et il demande 500€ par séance). Mais les trois photos sont parfaites et peuvent directement faire la couverture d'un magazine de mode. Si tu veux une photo en plus, c'est 50€ la photo. C'est un tarif tout à fait normal pour un bon photographe.

Selon le but final, il faudra retoucher toutes les photos: diminuer les cernes sous les yeux, réduire les petites rides sur le visage. Il est parfois nécessaire de faire un look-glamour, mais ce n'est pas toujours le cas. Les agences préfèrent des photos "naturelles" où la retouche est limitée.

Je ne vais pas vous donner un cours sur les retouches, simplement quelques exemples à partir de mon dernier shooting photo où je traite 3 photos au hasard.



Première photo
La première photo est un contre-jour. Je travaille souvent en contre-jour pour que les modèles aient plus facile à garder les yeux ouverts sans faire de grimaces.

Une photo à contre-jour doit souvent être retouchée: le modèle peut apparaitre en ombre chinoise, ou l'arrière plan peut être tout blanc. J'ai pris la photo avec comme arrière plan un tas de pièrres noires.

Il y a souvent des réflections internes qui diminuent le contraste de la photo. Certains photographes utilisant un appareil bon marché n'arriveront jamais à faire un contre-jour convenable. Il faut souvent augmenter le contraste et la saturation.

J'ai également éliminé certains éléments qui dérangent (un bout de machine).


Sur-exposer une photo et puis corriger

Une photo sous-exposée manque de "punch", c'est une nature morte. Comment un appareil fonctionnant en mode automatique peut-il donner une photo sous exposée? L'appareil photo utilise un algoritme pour déterminer l'exposition, et la règle principale est d'éviter les sur-expositions. Les sur-expositions ne peuvent plus être corrigées par après (il y a dépassement de capacité). L'appareil photo va donc utiliser cette règle en priorité: en tentant d'éviter la sur-exposition, il risque de sous-exposer.

Si tu tentes d'éclaicir les ombres d'une photo trop foncée, tu remarqueras que les ombres contiennent surtout du bruit de fond: c'est parce que le capteur n'a pas reçu assez de lumière à cet endroit.

Il vaut souvent mieux travailler en mode manuel et légèrement sur-exposer les photos. A la correction, les photos deviendront bien plus contrastées et sortiront du lot. Entre dix photos, une photo plus claire que le reste se remarque directement.

Pour réussir une photo sur-exposée, il faut connaitre son appareil et savoir jusqu'où le pousser (l'indication à l'écran du dépassement de capacité est vraiment un must). Mais il faut également de bonnes optiques, car les réflections internes deviennent plus visibles quand on sur-expose.

Lors des retouches, le but n'est pas de laisser Photoshop faire tout le travail. La correction d'une seule photo peut facilement demander une demi-heure si pas plus.



Seconde photo
La seconde photo est également un contre-jour. Comme l'exposition est correcte dès l'origine, la correction est limitée. La découpe est plus serrée pour faire ressortir le sujet.

La seconde retouche est une correction en sépia, avec rendu des coins plus foncé (vignetage). La plupart des logiciels de retouche te permettent de choisir la teinte à utiliser pour le sépia.


Comparons un photographe à un restaurant. Tu commandes un repas dans un restaurant chic et cher. Au bout de quelques minutes, le garçon revient avec deux carottes, trois patattes, 100gr. de champignons, un bout de viande, de la crème et quelques autres ingrédients: voici la comparaison culinaire du photographe à la va-vite avec un restaurant.

Travail en monochrome

Si vous voulez faire des photos en noir et blanc, ne vous limitez pas à éliminer la couleur. Il y a d'autres manières de faire.



Troisième photo
Ici également une correction du contre-jour avec une augmentation du contraste. Quand on augmente le contraste, les couleurs deviennent souvent plus saturées sans qu'il ne faille intervenir sur la saturation.

La seconde série montre des images monochromes, mais nous avons ici à chaque fois sélectionné un canal de couleur.


Photographe à la va-vite


Original Retouché


Original Retouché
Sépia


Original Retouché
Canal rouge Canal vert Canal bleu

Er la dernière photo montre tous les éléments à la fois:

Légère découpe et légère augmentation du contraste

Selective color pour réduire l'importance de l'arrière plan

Transformation de l'arrière plan en sépia

Leger vignetage

Original Retouché

Le vignetage vers le noir, s'il est bien fait, doit à peine se voir. Le vignetage vers le blanc peut lui aller vers un blanc total.

D'autres exemples de retouches se trouvent ici.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser