Photographie » Technique » Ordinateur » ZINK

Le procédé ZINK (Zero Ink) a été lancé par Polaroid, une firme surtout connue pour ses appareils à développement instantané.

Il y a plus de 60 ans, Polaroid a lancé un système de développement instantané basé sur un procédé chimique. D'abord en noir et blanc, le système a été perfectionné et permettait la réalisation de photos en quelques secondes après la prise. Entre temps, Polaroid a abandonné ce procédé mais certaines firmes fabriquent encore du film à utiliser dans les anciens appareils photo (voir "The Impossible Project" sur internet).

Le développement instantané chimique a été repris par Fuji avec son système Instax. Ce développement utilise les mêmes produits que l'ancien système Polaroid (Fuji a dû attendre l'échéance du brevet d'invention pour lancer son système dans tous les pays).

Le procédé ZINK est un procédé qui est basé sur les imprimantes fax à papier thermique. L'apport de chaleur modifie la composition de la couche sensible, la rendant noire. Pour pouvoir travailler en couleur, il est nécessaire d'utiliser trois couches de couleur (cyan, magenta et jaune, les trois couleurs du système soustractif) et il faut un système pour accéder à la couche correcte. Les colorants sont présents dans le papier mais ne sont pas visibles tant qu'ils n'ont pas été activés.

Le papier zink se compose d'un support papier normal (1), de trois couches sensibles à la chaleur (2) et d'une couche de protection (3). Entre chaque couche sensible il y a une fine couche isolante pour permettre un meilleur controle de la couche voulue.

La couche cyan est la couche inférieure et est la plus sensible à la chaleur. La chaleur active les cristaux et fait apparaitre la couleur. La température appliquée et la durée détermine la couleur obtenue.

L'impression d'une photo (petit format 5 × 7.5cm) dure environ une minute. La technologie utilisée ne permet pas une impression plus rapide. Si Polaroid développe un papier plus "rapide", il devra lancer une nouvelle gamme de produits.

Le papier est autocollant (il suffit d'enlever le film arrière) pour faire apparaitre la couche autocollante.

Comme le système n'utilise que du papier, l'imprimante peut être très petite. Le but est que les imprimantes puissent imprimer directement les photos des smartphones via une connection bluetooth. Entretemps Polaroid a lancé un appareil photo avec imprimante intégrée. L'appareil peut également prendre des photos et les stocker sur carte de mémoire sans les imprimer.

Les différents sites de comparaison qui donnent des avis et des commentaires sur les produits indiquent que les photos ne sont pas très stable dans le temps (malgré tout un peu plus stable que le papier fax). Malgré la couche de protection, le papier est très sensible à l'humidité (pas possible d'imprimer des photos si le papier est humide). C'est par exemple le cas si on utilise une liasse de feuilles froides dans un appareil gardé au chaud à l'intérieur.

Les mauvaises conditions de stockage détruisent les photos: une photo argentique classique tient mieux le coup. Chauffé à plus de 100°, la photo disparait en quelques secondes (cela peut arriver derrière le pare brise d'une auto parquée en plein soleil). Même à une température de 50°, la photo disparait petit à petit. Les couleurs sont également fragiles mécaniquement et plier ou écraser la photo fait disparaitre les couleurs.

Une technologie (un peu) similaire utilise un transfert de pigments par la chaleur d'un film contenant les trois pigments vers le papier. Ce système qui est utilisé par les imprimantes photos dans certains magasins utilise un film couleur et n'est donc pas aussi compact, mais produit des photos de meilleure qualité.

Imprimante ZINK
photos sans encre

Pages qui selon Google pourraient vous interesser