Photographie » Technique » Physique » Taches floues » Aberrations sphériques

Les optiques ne sont jamais totalement compensées. On préfère une optique qui donne de bonnes images agréables à regarder, quitte à s'accomoder de petits défauts. Les optiques totalement compensées (anaclastiques) ont de vilaines parties hors focus (bokeh désastreux).

Les arrières plans d'une photo ne sont théoriquement pas flous, ils ont la forme du diaphragme (voir l'article sur le bokeh). Cela se remarque le mieux avec les points lumineux qui forment des surfaces géométriques bien définies.

Le but d'une bonne optique est que les parties hors focus soient floues. Ce sont surtout les parties derrière le sujet net qui doivent être floues. Une optique qui joue uniquement sur la netteté avant tout produit des parties hors focus qui ont la forme du diaphragme, mais ne sont absolument pas floues.

Ce sont souvent les optiques en kit et les optiques les meilleur marché qui sont conçues pour donner les images les plus nettes possibles (EF-S 18-55 et EF 50 ƒ/1.8). Ce sont deux exemples d'optiques qui donnent des images nettes, mais tous les photographes sont d'accord pour dire que ces optiques donnent un arrière-plan affreux.

Certaines optiques recommandées pour la portraiture ne donnent pas l'image la plus nette possible.

  • L'optique Canon EF 135mm f/2.8 With Softfocus a une fonction permettant de rendre toute l'image un peu soft (il s'agit d'un effet particulier qui ne correspond pas à un floutage numérique)

  • L'optique Nikon 135mm f/2 DC AF permet de rendre l'arrière plan (ou l'avant plan) moins net, tandis que la partie en focus reste nette.
Ce sont donc deux optiques au fonctionnement différent.
Normaal
Softfocus

Aberrations résiduelles
(residual spherical aberration)
Focus shift

Le faible pourcentage d'aberration résiduelle fait qu'un focus shift (déplacement de la mise au point) se produit quand on réduit le diaphragme. Le résultat est un léger déplacement du plan focal vers l'arrière. Dans bon nombre de cas, le déplacement du plan focal est compensé par l'augmentation de la profondeur de champ causé par la réduction de l'ouverture: il faut faire des essais pratiques, car l'effet est différent pour la plupart des optiques et apparait généralement aux ouvertures moyennes.

Il ne faut pas confondre le déplacement du plan focal (focus shift) avec l'erreur statique de mise au point (focus offset). Cette erreur est causée par des défauts d'aligment interne du boitier: la distance capteur photographique - optique n'est pas toujours identique à la distance capteur de mise au point - optique.

La correction du focus offset doit se faire une fois pour toute (cela se fait au dernier stade de la fabrication pendant la phase de test), tandis que la correction focus shift doit se faire optique par optique (les appareils Canon haut de gamme ont cette possibilité). La correction doit se faire à l'ouverture la plus couramment utilisée, elle est décrite sur cette page: Correction ocus shift et focus offset.

Les aberrations sphériques


Residual spherical aberration

Pages qui selon Google pourraient vous interesser