Photographie » Technique » Physique » Couleur » Modèles chromatiques » CMYK

Le modèle chromatique soustractif est un modèle pratique utilisé principalement en imprimerie. Il utilise des teintes fondamentales claires, puisque le mélange de ces teintes (en fait des colorants ou des pigments) produit des tons plus foncés.

On utilise les couleurs claires cyan, magenta, jaune et noir (en anglais Cyan, Magenta, Yellow, Black). On utilise la lettre K (Key) pour désigner le noir, car cette teinte était utilisée pour aligner les autres teintes.

Modèle soustractif

Synthèse soustractive = plus on ajoute, et plus cela devient foncé

La synthèse des couleurs selon le modèle soustractif est le plus ancien. Quand on mélange des pigments, le résultat est une teinte plus foncée. Les peintres (mais aussi les imprimantes) utilisent la synthèse soustractive. Le fonctionnement de ce modèle est simple: plus on ajoute des couleurs (pigments), plus on filtre la lumière et plus le résultat est sombre. Un pigment jaune absorbe toutes les couleurs, excepté le jaune. Un pigment magenta absorbe toutes les couleurs, sauf le magenta. Quand on mélange les deux pigments, on obtient une teinte plus sombre: le rouge. Mélanger le jaune et le cyan produit du vert et mélanger le cyan et le magenta produit du bleu. Le rouge, le vert et le bleu sont les couleurs secondaires du modèle soustractif. Les couleurs primaires du système soustractif sont souvent appelées couleurs fondamentales pour les différencier des couleurs primaires du système additif.

Quand on mélange une couleur fondamentale et sa couleur complémentaire (toujours une couleur secondaire) on obtient du noir. Par exemple: couleur fondamentale le jaune, couleur secondaire le bleu; quand on mélange on obtient une teinte noire. Le pigment jaune filtre tout sauf le jaune. Le bleu (qui est composé des deux couleurs primaires restantes) filtre ce qui reste. C'est comme si on avait mélangé du jaune, du cyan et du magenta.

Pourquoi utiliser spécifiquement ces trois couleurs primaires?

Les couleurs fondamentales doivent être claires, parce que la résultante d'une synthèse est toujours plus foncée. Sur la figure ci-dessus, tu remarqueras que les couleurs primaires sont situées à gauche (coté clair). Il est possible d'utiliser d'autres couleurs, par exemple le rose, le vert pale et le violet, mais ces trois couleurs ne permettent pas de créer suffisamment de teintes différentes. On dit que le gamut est limité. Ce n'est qu'en utilisant le jaune, le magenta et le cyan qu'on obtient la palette la plus étendue du modèle soustractif.

Pourquoi l'encre noire?

Les imprimantes sont principalement utilisées pour imprimer des textes. En utilisant les cartouches de couleur, on devrait utiliser plus d'encre. La quantité importante d'encre fait que le liquide à tendance à baver (effet buvard), et les lettres ne sont pas suffisamment nettes. C'est pour cela que les imprimantes sont équipées d'une cartouche d'encre noire.

La cartouche d'encre noire est construite pour imprimer rapidement des textes; les points d'encre ne sont pas suffisamment fins pour permettre des dégradés gris (c'est du tout ou rien). Les fabricants continuent d'utiliser les mêmes cartouches noires (en en est toujours au type 3 tandis que les cartouches de couleur en sont déjà au type 6).

Et le noir-photo?

L'impression de tons gris est ainsi réalisé par les cartouches couleurs. Les imprimantes de meilleure qualité ont une cartouche de noir-photo, basé sur la technique des cartouches couleurs (permet de plus fines goutelettes d'encre). Cette cartouche noir-photo permet l'impression d'une photo en noir et blanc sans qu'il y ait une teinte qui domine (effet toujours visible si on ne travaille qu'avec les cartouches de couleur). La combinaison des trois couleurs fondamentales ne permet pas d'obtenir un beau noir profond, mais une boue brunâtre.

Et pour terminer le gris

Les imprimantes haut de gamme ont en plus une cartouche pour le cyan clair, le magenta clair et le gris. Cela permet une impression sans que les goutelettes d'encre ne soient visible. Pour imprimer du rose, on utilise un peu de jaune et du magenta clair. Notre imprimante est ainsi équipée des cartouches suivantes: donc au total 8 cartouches.

Les imprimeurs n'utilisent pas de demi-couleurs (tons gris), mais les couleurs intermédiaires vert et rouge qui permettent un rendu plus correct des teintes (hexachromie). Les imprimeurs travaillent en effet avec des pigments, qui sont des couleurs très franches, mais qui ne permettent ps aussi facilement la création d'une teinte intermédiaire correcte. Les imprimantes à jet d'encre utilisent par contre des colorants.

Je n'ai jamais vu un artiste utiliser ces trois couleurs primaires!!

Comme les teintes sont pures et concentrées, il est difficile d'obtenir exactement le ton voulu. Le peintre se base sur sa perception des couleurs et utilise de préférences les couleurs rouges, vertes, bleues (correspondant aux cônes de vision dans l'oeil) et jaunes. Les peintres figuratifs utilisent principalement des teintes tertiaires (basées sur des teintes primaires et secondaires): bleur marin, outremer, cobalt,... qui permettent d'obtenir plus facilement la teinte voulue.

Synthèse soustractive



Les couleurs fondamentales du modèle soustractif:
le jaune, le magenta et le cyan.
Nous ajoutons le noir pour les textes
et le "noir-photo" (pour les tons gris).

Quel type de papier utiliser
selon l'imprimante et le type de document
(texte, présentation ou photo)

Pages qui selon Google pourraient vous interesser