Photographie » Technique » Physique » Corrections sur l'image

Priorité hautes lumières

Les parties claires contiennent souvent des informations: texture de la peau lors d'un bookphoto, nuages lors de la photographie de paysages, vêtements en cas de photographie “fashion”.

Les capteurs des reflex numériques ont une réserve suffisante et sont moins rapidement saturés, pour peu qu'on expose correctement. Mais quand la photo a une dynamique très étendue, il y a malgré tout des risques que certaines parties de photo soient sur-exposées et non-récupérables. Pour éviter ce dépassement de capacité, il n'y a qu'une solution: réduire l'exposition.

En mode "priorité aux hautes lumières" l'appareil photo va sous-exposer d'un stop, augmenter le gain pour compenser et finalement modifier la courbe de transfert pour assigner plus de bits aux tons clairs. Au lieu d'utiliser 16 paliers numériques, on en utilise 32. Avec cette fonction (disponible sur de nombreux reflex numériques haut de gamme), les fabricant essaient d'imiter la dynamique des films argentiques qui ont une latitude de pose bien plus importante, surtout dans les hautes lumières, là où le numérique peine encore.

Le résultat pratique de cette fonction est une augmentation du bruit de fond (puisque la photo est sous-exposée par l'appareil): maintenant que vous savez à quoi sert cette fonction, débranchez-la et exposez vos photos correctement! Si une dynamique étendue dans les hautes lumières est en effet très interessante, la manière pour y arriver l'est moins.

Auto Lighting Optimizer

Nikon dispose d'une fonction équivalente appellée Adaptive D Lighting (avec le D de dynamic).

La fonction Auto Lighting Optimizer fonctionne d'une manière un peu équivalente au mode Highlight Priority, mais alors que le mode highlight priority va sous-exposer la photo (et augmenter le gain) pour éviter les parties de photo cramées, le mode ALO ne va rien changer aux paramètres d'exposition.

La seule chose qui change est que la fonction de transfert (transformation des données brutes du capteur en image JPEG) sera adaptée pour rendre les ombres plus claires. La correction des parties claires est moins visible, parce qu'une partie d'image sur-exposée ne peut pas être corrigée (il s'agit d'un dépassement de capacité du capteur). Le mode ALO augmentera le contraste d'images peu contrastées.

Il est possible de récupérer des détails dans les parties plus foncées en post-production (si le mode ALO était débranché), mais cela peut rendre visibles certains défauts causés par la compression jpeg.

Comme cette fonction n'agit que sur la fonction de transfert (qui devient dynamique au lieu de statique), il est possible d'effectuer cette correction par après à partir de l'appareil sur des photos stockées en mode RAW.

Contrairement à la fonction highlight priority, cette fonction peut rester enclenchée à demeure. La fonction peut malgré tout avoir des effets néfastes dans certains cas:

En comparaison du paramétrage de l'appareil (permettant de modifier le contraste, la saturation, etc de chaque photo) qui agit sur toutes les photos consécutives, l'ALO corrige chaque photo individuellement pour caser au mieux la dynamique dans le format JPEG.

Corrections sur l'image

Les appareils photo numériques effectuent différentes opérations sur les photos avant le stockage au format JPEG. Il est possible d'enclencher ou de débrancher ces fonctions.

High Key et priorité hautes lumières
Personnellement, je n'utilise pas le mode priorité aux hautes lumières. Mon style de photographie utilise souvent des zones sur-exposées pour attirer le regard vers les parties plus foncées (alors qu'en photographie classique, le regard va vers les parties les plus claires de la photo). Il s'agit de la photographie high key.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser