Photographie » Technique » Physique » Optiques » Lentilles multiples

Voyez l'historique où nous traitons de l'évolution des lentilles. La dernière "invention" est le doublet achromatique qui permet de réduire l'aberration chromatique.

Mais les doublets achromatiques ont toujours les défauts des lentilles simples. On essaie maintenant de réduire ces défauts par des optiques multi-lentilles, généralement de construction symmétrique. Les doublets donnent une image à peine satisfaisante. L'emploi de lentilles en triplet comme le triplet de Cooke permet de réduire les aberrations grâce à la construction symmétrique. Les lentilles convexes sont en verre crown et la lentille concave en verre flint. Les optiques lumineuses sont enfin disponibles: du ƒ/6.3 début 1900 et ƒ/2.8 vers 1930. La netteté maximale est atteinte à ƒ/11.


Zeiss
Tessar

ƒ/2.8
45mm

Les deux barres verticales dans les dessins indiquent le diaphragme (dessiné en position d'ouverture maximale).

L'optique Tessar est une amélioration. De nombreux appareils photos sont équipés d'une telle construction, c'était d'ailleurs la rérérence dans les années '70. Les optiques Tessar sont compactes et lumineuses. Sony utilise une telle construction dans ses caméscopes et Pentax pour ses primes.

Encore plus compliqué et encore meilleur: la formule double Gauss est ce qui se fait de mieux. Les optiques peuvent être très lumineuses (ƒ/1.4 avec netteté maximale à ƒ/5.6). Les premières optiques "parfaites" étaient appellées Anastigmat: on était enfin parvenu à réduire les aberrations à un niveau inperceptible.

Un exemple pratique est l'optique Canon Ef 50 ƒ/1.8 qui est légère, très lumineuse et produit des images bien nettes. Malheureusement, l'optique dispose d'un diaphragme à 5 lamelles qui produit un bokeh pas très agréable.

Les lentilles combinées se conduisent comme une lentille simple tant que les verres sont montés les uns près des autres. La puissance (dioptrie) de chaque lentille individuelle est ajoutée au tout, les lentilles concaves ayant une dioptrie négative. Dans les optiques complexes, un ensemble fonctionnel de lentilles est souvent appellé un groupe.

Les optiques sont maintenant parfaites, les défauts ne sont plus apparents. Mais cela ne suffit pas, et les constructeurs vont s'empresser d'ajouter des améliorations de toutes sortes. Ces améliorations qui vont surtout augmenter le confort d'utilisation sont décrites aux pages suivantes.

Notez que l'évolution des techniques est conjointe: plusieurs systèmes sont développés simultanément. Nous continuons avec les systèmes de mise au point.

Lentilles multiples


Triplet de Cooke


Double Gauss

On appelle un système optique figé quand tous les éléments forment un groupe dont les éléments ne se déplacent pas les uns par rapport aux autres.

Pages qui selon Google pourraient vous interesser